Article contributeur

Tensions sur les «yield curves» en dollars

Les taux à dix ans du Trésor américain défient leurs niveaux d’avant la pandémie.

Malgré les déclarations de la Fed, la première phase de normalisation de sa politique se limitera à stabiliser son bilan. Lors du dernier cycle, elle avait duré trois ans (2015-2017) pendant lesquels son bilan était resté stable, alors que les Fed funds ne subissaient que deux hausses de 0,25%. Le marché des capitaux devra s’ajuster en 2022 à la disparition de 1,8 trillion d’injections mensuelles. Alors que les besoins de financement restent considérables, la demande d’investissement en phase de hausse des rendements devra s’ajuster. 

Les investisseurs prennent tout juste conscience de la fin de la garantie de la Fed contre ces risques et poussent les taux à dix ans vers leurs niveaux d’avant la pandémie à 1,8%. La disparition de ce «biais» renforcera le processus d’ajustement des courbes de taux à la situation économique présente de plus forte croissance et d’inflation. Celui-ci sera plus important que la plupart des économistes ne l’envisagent, car ils peinent à évaluer le niveau objectif des taux dans le contexte actuel plus dynamique et plus inflationniste qu’en fin 2018, lorsqu’ils étaient de 2,5% et que l’inflation ne dépassait pas 2%.

Commentaires

Alain Freymond

BBGI

Les articles suivants pourraient aussi vous intéresser