Bourse Zurich: le SMI termine en rouge après un nouveau sommet historique

La Bourse suisse a terminé sur une note légèrement négative mardi. Le SMI a terminé en recul de 0,06% à 12.163,22 points.

Keystone
Julius Baer, Logitech et Nestlé (tous -0,7%) se partagent la lanterne rouge du jour.

Le SMI, qui avait ouvert de peu dans le rouge mardi, a ensuite décollé et franchi pour la première fois la barre symbolique des 12.200 points inscrivant du même coup un nouveau record historique. Dans l'après-midi, il a nettement perdu de son élan pour finir en recul.

A New York, Wall Street perdait un peu de terrain en matinée après une ouverture positive.

«Les indices ont démarré sur une meilleure note» à l'ouverture «mais reste à savoir s'ils ne vont pas finir comme la veille, avec actions et taux obligataires en baisse», a commenté Patrick O'Hare, de Briefing.com.

Les investisseurs ont été rassérénés par plusieurs bons résultats d'entreprises, mais sont également «inquiets de la poursuite du tour de vis règlementaire chinois sur les grandes entreprises», ont noté les analystes de Schwab.

Le géant chinois de l'internet Tencent a été malmené en Bourse à Hong Kong après des critiques d'un média d'Etat contre «l'addiction aux jeux vidéo». «La chape réglementaire est de retour sur les actions chinoises, à la suite d'une référence cinglante, dans un journal chinois appartenant à l'Etat, aux jeux vidéo comme étant «de l'opium pour l'esprit», a relevé Patrick O'Hare.

Le SMI a terminé en recul de 0,06% à 12.163,22 points, avec un plus bas à 11.139,81 et un plus haut à 12.215,62 (nouveau plus haut historique). Le SLI a cédé marginalement 0,01% à 1973,25 points et le SPI perdu 0,11% à 15.629,71 points. Sur les 30 valeurs vedettes, 14 ont reculé, 15 avancé et Sika a fini stable.

Julius Baer, Logitech et Nestlé (tous -0,7%) se partagent la lanterne rouge du jour. HSBC a réduit l'objectif de cours de l'action Nestlé, mais confirmé «buy». L'analyste a salué la performance exceptionnelle au deuxième trimestre. L'expert justifie la réduction de l'objectif de cours principalement du fait de l'évolution des taux de change.

Credit Suisse (+0,3%) a lui terminé en vert et UBS (-0,3%) en rouge.

Kepler Cheuvreux a réduit l'objectif de cours de l'action de la banque aux deux voiles et confirmé «hold», sans autre commentaire.

Novartis (-0,4%) a aussi pesé sur l'indice, alors que Roche (+0,2%) l'a soutenu.

Novartis a obtenu de l'Agence américaine du médicament (FDA) l'autorisation pour démarrer une étude de phase III pour son traitement OAV-101 IT contre l'amyotrophie spinale (SMA).

Cette même FDA a accordé à Roche un statut d'examen prioritaire pour son médicament Tecentriq comme traitement adjuvant chez les patients atteints d'un cancer des poumons non à petites cellules au stade précoce (NSCLC).

Swisscom (+0,4%) a à nouveau été victime d'une panne d'internet en matinée. La situation a été rétablie en milieu de journée. Le géant bleu va par ailleurs publier ses résultats semestriels jeudi et les analystes tablent sur un chiffre d'affaires de 5,6 milliards de francs et un bénéfice net de 1,0 milliard.

ABB (+0,8%), Lonza (+0,7%) et Temenos (+0,6%) constituent le podium du jour.

Goldman Sachs a relevé l'objectif de cours d'ABB confirmé «buy». La performance trimestrielle s'est révélée solide, selon l'analyste qui note qu'après une décennie de déceptions, le géant zurichois accroît depuis la mi-2020 ses bénéfices au-dessus de la moyenne du secteur, ce que le marché n'apprécie pas encore suffisamment. ABB devrait atteindre la partie supérieure de l'objectif de marge à moyen terme (13-16%) un an plus tôt que prévu, dès 2022.

Sur le marché élargi, le groupe industriel Oerlikon (+4,2%) a affiché un solide rebond d'activité au premier semestre, renouant avec les bénéfices et répondant dans l'ensemble aux attentes des analystes. La direction a relevé ses prévisions pour l'ensemble de l'année.

La distribution d'autotests Covid-19 à la population suisse dès le mois d'avril a porté les affaires de Galenica (+3,8%) au premier semestre, qui a également profité de la demande en tests antigéniques et PCR ainsi que du développement du portefeuille de la filiale Verfora. Le groupe de santé bernois a encore relevé ses objectifs annuels.

L'exploitant de boutiques hors taxes Dufry (-1,2%) a prolongé de dix ans sa concession à l'aéroport international de Santiago, en République dominicaine.

La filiale égyptienne d'Orascom (-6,3%) a reçu une demande de compensation de 33,9 millions de dollars du ministère égyptien de l'Environnement en raison de violations présumées de réglementations environnementales sur la destination touristique d'El Gouna. (AWP)

Commentaires