La Bourse suisse en hausse à mi-journée, dans le sillage de Wall Street

La possibilité d'un durcissement moins marqué que prévu de la politique de la Fed a donné des ailes à Wall Street.

Keystone
Après un jeudi férié dû à l'Ascension, la Bourse suisse espère profiter de l'élan de Wall Street.

La Bourse suisse évoluait dans le vert vendredi en fin de matinée dans la foulée d'une vague d'optimisme à Wall Street, générée par la possibilité d'un durcissement moins marqué que prévu de la politique de la Fed. Après une ouverture positive, le SMI a brièvement reculé avant de se redresser de manière continue.

Mercredi soir, le procès-verbal de la dernière réunion de la Réserve fédérale américaine a indiqué que ses responsables s'attendent à une baisse de l'inflation d'ici à la fin de l'année, ce qui laisse augurer une pause sur la hausse des taux. Par ailleurs, deux responsables ont plaidé en faveur d'une politique monétaire plus «neutre».

Ces facteurs pourraient constituer une véritable bouée de sauvetage pour les marchés et potentiellement se traduire par un rebond durable, a commenté John Plassard, de Mirabaud Banque.

La Fed est prête à réduire ses plans de resserrement, si seulement elle le pouvait, note pour sa part Ipek Ozkardeskaya, de Swissquote, qui estime que les Etats-Unis ne sont pas sortis de l'auberge, comme en témoignent les prix de l'essence et des aliments, qui poursuivent leur ascension à un rythme soutenu et menacent la stabilité des prix.

Au chapitre des données macroéconomiques, l'après-midi sera marquée les dépenses personnelles et l'inflation aux Etats-Unis, en avril également.

Richemont au sommet

A 10h53, le Swiss Market Index (SMI) avançait de 0,54% à 11.554,25. Le SLI prenait 1,10% à 1799,58 points et le SPI 0,72% à 14.813,94 points.

Sur les trente titres valeurs vedettes du SLI, 26 étaient dans le vert et seuls quatre perdaient du terrain.

Richemont (+7,5%), VAT (+5,1%) et Sonova (+4,7%) menaient la course. Swatch (+1,9%) avait aussi la faveur des investisseurs.

Richemont semblait bénéficier d'en effet de rattrapage après avoir beaucoup souffert la semaine dernière, après la publication des résultats annuels. En ce qui concerne Sonova, Jefferies recommande désormais le titre à l'achat.

A l'opposé, Novartis (-1,0%), Roche (-0,7%) et Swiss Life (-0,3%) fermaient la marche.

Roche a indiqué que le glofitamab a révélé avoir obtenu un taux de réponse élevé et durable chez les personnes atteintes d'un lymphome diffus à grandes cellules B, selon de nouvelles données qui seront présentées début juin au congrès oncologique Asco aux Etats-Unis.

Le troisième poids lourd Nestlé prenait 0,5%.

Sur le marché élargi, Rieter cédait 3,6% après un avertissement sur bénéfices. Baader Helvea a abaissé sa recommandation.

Stadler Rail (+2,2%) a démenti avoir conclu un accord de co-entreprise avec l'indien Medha Servo Drives pour la construction d'une nouvelle usine de véhicules ferroviaires. Plusieurs médias indiens, dont Telangana Today et Times of India, s'en étaient fait l'écho.

Clariant prenait 1,6%. Bank of America a relevé son appréciation à «neutral», contre «underperform» jusque-là.

Addex (-6,3%) a essuyé un échec avec son étude de phase IIa sur le dipraglurant, un produit en développement destiné au traitement du blépharospasme. Le résultat de l'étude n'a «pas été concluant et n'a pas atteint tous les objectifs», a indiqué le laboratoire genevois.

Relief Therapeutics (-30,2%) s'effondrait après qu'un comité américain a recommandé l'arrêt des études avec aviptadil pour le traitement du coronavirus. (AWP)


Commentaires