Abonnés
Article contributeur

Les forces déflationnistes perdurent

La politique du déni va pourtant se poursuivre jusqu’au déclic de... l’inflation. Qui se traduira par une fuite massive devant la monnaie.

Vous savez, car vous faites partie de nos fidèles lecteurs, que nous affirmons que les marchés d’actions sont chers. Vous savez aussi, si vous ne l’avez pas oublié, que nous sommes acheteurs d’actions depuis février 2009 et que nous le restons. Vous savez que nous considérons qu’il faut être naïf pour se séparer de ses obligations et fonds d’Etat maintenant et pour croire à l’imbécilité de la Grande Rotation tout en affirmant que les porteurs de titres à revenu fixe seront en grande partie ru...

Vous devez avoir un compte utilisateur pour lire cet article