Bourse suisse: l'indice SMI clôture proche de l'équilibre au-dessus des 11'000 points

Le SMI a gagné 0,11% à 11'027,16 points. Le SLI a cédé 0,33% à 1687,28 points et le SPI a abandonné marginalement 0,01% % à 14'204,85 points.

Le podium du jour se compose de Givaudan (+1,9%), Roche (+1,4%) et Sonova (+1,0%)

La Bourse suisse a entamé la semaine sur une note mitigée. Après une ouverture en fort recul, le SMI s'est rapidement redressé et il s'est mis à évoluer autour de la barre symbolique des 11'000 points passant au vert sur la fin. Sur le marché élargi, l'annonce de la fusion entre Autogrill et Dufry a fait s'envoler l'action de de dernier.

A New York, Wall Street reculait en matinée, préoccupée par la perspective d'un fort ralentissement économique, par de nouveaux confinements en Chine et avant le début de la saison des résultats.

«De retour de week-end, l'humeur est tendue par les craintes liées à la croissance», a expliqué, dans une note, Patrick O'Hare, de Briefing.com. Le marché s'inquiétait aussi d'une nouvelle vague de confinements en Chine qui s'est étendue lundi à Macao où les habitants n'ont plus le droit de sortir que pour des achats de première nécessité ou pour se faire tester.

Wall Street suivait aussi le dossier énergétique en Europe, qui redoute que l'acheminement du gaz russe ne reprenne pas à l'issue des travaux de maintenance entamés lundi par la compagnie Gazprom sur les deux gazoducs Nord Stream 1.

«Il y a beaucoup à encaisser en ce moment», a commenté Maris Ogg de Tower Bridge Advisors. «Et bien sûr, le marché n'aime pas l'incertitude.»

«Donc c'est plaisant de voir un rebond ici ou là», à l'instar de la séquence enregistrée la semaine dernière, avec trois hausses du S&P 500 en quatre séances, «mais il ne semble pas que la tendance de long terme ait changé», a estimé l'analyste.

Le SMI a terminé en hausse de 0,11% à 11'027,16 points. Le SLI a cédé 0,33% à 1687,28 points et le SPI a abandonné marginalement 0,01% % à 14'204,85 points. Sur les 30 valeurs vedettes, 23 ont reculé, 6 avancé et Sika a fini stable.

Le podium du jour se compose de Givaudan (+1,9%), Roche (+1,4%) et Sonova (+1,0%)

Objectif de cours réduits pour Roche, Temenos et AMS Osram

UBS a relevé la recommandation pour Roche à «neutral» de «sell», tout en réduisant l'objectif de cours. L'analyste a tenu compte du repli de 20% du titre par rapport à l'année dernière pour rehausser sa recommandation. En revanche, les ambitions de croissance du géant bâlois lui paraissent trop optimistes, ce qui explique l'abaissement de l'objectif de cours. De son point de vue, le plus grand défi de Roche est sa taille.

Nestlé (+0,5%) et Novartis (+0,3%) ont aussi soutenu l'indice.

Temenos (-4,9%) a terminé lanterne rouge, derrière AMS Osram (-4,7%) et Adecco (-2,9%).

Stifel a abaissé l'objectif de cours de Temenos, tout en confirmant «buy». L'analyste a abaissé ses projections pour l'ensemble du secteur informatique en raison des craintes pour l'économie mondiale. Selon lui toutefois, le développeur genevois de logiciels bancaires bien positionné pour profiter d'un regain de demande, aux Etats-Unis notamment.

Deutsche Bank a réduit l'objectif de cours d'AMS Osram et confirmé «hold». L'analyste a notamment relevé que le secteur est vulnérable face aux nouveaux blocages en Chine ou à la fin progressive de la pénurie de puces.

Aux bancaires, Credit Suisse (-2,5%), Julius Bär (-2,0%) ont reculé plus fortement qu'UBS (-1,0%).

Les valeurs du luxe Swatch (-0,8%) et Richemont (-1,0%) ont souffert des nouveaux confinements décrétés en Chine.

Sur le marché élargi, les investisseurs ont fait la fête à l'action Dufry (+3,8%, après avoir bondi de jusqu'à un bon 10% à la mi-journée) qui a annoncé sa fusion avec l'italien Autogrill. La nouvelles entité, qui sera dirigée par le patron de Dufry Xavier Rossinyol, va servir environ 2,3 milliards de passagers et dégager un chiffre d'affaires combiné de 13,6 milliards de francs.

L'exploitant de boutiques hors taxe a par ailleurs annoncé avoir vu ses ventes nettes bondir de 145% à taux de change constant au premier semestre comparé à la même période de l'année dernière.

La BC de Zoug (-0,9%) a publié des résultats en hausse sur les six premiers mois de l'année. Elle s'attend toutefois à un deuxième semestre difficile en raison du contexte économique et politique. (AWP)

Commentaires