Bourse suisse: le SMI clôture dans le rouge à son plus bas de l'année

Le SMI a terminé en recul de 1,81% à 10'699,07 points, son plus bas du jour et plus bas de l'année, plus haut à 10'940,32 en début de séance. Le SLI a cédé 1,55% à 1654,55 points et le SPI 1,63% à 13'763,66 points.

Le podium du jour se compose de Julius Bär (+2,2%), Kühne+Nagel (+1,3%) et Zurich (+0,5%).

La Bourse suisse a fini sur une note négative mardi. Le SMI, qui avait encore ouvert dans le vert, est rapidement repassé sous l'équilibre et il a chuté tout près de la barre des 10'700 points en début d'après-midi, avant de se reprendre quelque peu pour rechuter sur la fin et finir à son plus bas du jour et sous le niveau de clôture de fin 2020 (10'703,51 points).


A New York, Wall Street cédait un peu de terrain en matinée après une ouverture positive.

"Avec la réunion du comité de politique monétaire de la Réserve fédérale (Fed) qui commence aujourd'hui, le marché s'attend à un resserrement supplémentaire cette semaine et aussi plus tard cette année", a commenté Art Hogan de National Securities.

"Les acteurs du marché estiment que la Fed doit aller à la fois plus vite et plus fort pour maîtriser l'inflation. Cela risque de faire basculer l'économie dans une récession ou de causer encore plus de stress sur les marchés", a-t-il averti.

L'annonce d'une hausse des taux directeurs d'un demi-point de pourcentage, ou 50 points de base, mercredi semble acquise. Mais c'est désormais l'hypothèse d'une hausse plus forte, de trois quarts de point de pourcentage, ou 75 points de base, qui agite les marchés. Un tel relèvement serait une première depuis 1994.


Le SMI a terminé en recul de 1,81% à 10'699,07 points, son plus bas du jour et plus bas de l'année et après un plus haut à 10'940,32 en début de séance. Le SLI a cédé 1,55% à 1654,55 points et le SPI 1,63% à 13'763,66 points. Sur les 30 valeurs vedettes, 24 ont reculé et 6 avancé.

Le podium du jour se compose de Julius Bär (+2,2%), Kühne+Nagel (+1,3%) et Zurich (+0,5%).

UBS (-0,4%) a bien résisté alors que Credit Suisse (-1,3%) a nettement fléchi.

Zurich Insurance fait l'objet d'une plainte en Grande-Bretagne, selon Reuters. L'exploitant de pubs, bars et boîtes de nuit Stonegate a attaqué en justice l'assureur zurichois et deux autres compagnies d'assurance dans le but de récupérer 1 milliard de livres de dédommagements dans le contexte des confinements pendant la pandémie de Covid-19. Reuters et d'autres médias se réfèrent à des sources judiciaires.

Swiss Re (+0,2%) n'a pas souffert d'une rétrogradation à "hold" de "buy" par HSBC qui a aussi raboté l'objectif de cours. L'analyste estime que le potentiel de gains du réassureur est sous-estimé par le marché. Après quelques années difficiles, les investisseurs manquent de confiance.

Les valeurs du luxe Swatch (-1,0%) et Richemont (-2,3%) n'ont pas échappé à la tendance après que Goldman Sachs a abaissé les objectifs de cours respectifs, tout en confirmant à chaque fois "buy". Les perspectives à long terme pour le secteur restent intactes et le niveau de valorisation de Swatch est attrayant, a relevé l'analyste. Mais en raison de la hausse des coûts du capital, il convient de réduire les prévisions de bénéfice.

Bernstein rétrograde Givaudan

Pour Richemont, qui reste en "Conviction List", les principaux risques sont liés à l'intégration d'YNAP, plus longue que prévu et aux retards dans le lancement de nouveaux produits.

Les poids lourds, Novartis (-2,5%), Nestlé (-1,9%) et Roche (-1,1%) n'ont pas échappé à la tendance.

Partners Group (-5,1%) a fini lanterne rouge, derrière Sika (-5,0%) et Givaudan (-4,8%).

Bernstein rétrograde Givaudan à "underperform" de "market perform" et a réduit l'objectif de cours. L'analyste Gunther Zechmann voit plutôt d'un bon oeil la fusion de Firmenich avec DSM, qui laisse passablement d'espace à des initiatives stratégiques.

Du côté du marché élargi, Dufry (+1,3%) a prolongé sa concession à l'aéroport international de Koweït City où il gère deux boutiques.

Clariant (-1,1%) a conclu un contrat d'enlèvement sur la durée par le géant britannique des carburants Shell de l'intégralité de la production de bioéthanol Sunliquid de son nouveau site de Podari, en Roumanie.

Le producteur d'aliments pour nourrissons Hochdorf (-2,7%) a annoncé le report "à une date ultérieure" du paiement optionnel des intérêts pour son emprunt hybride perpétuel d'un montant nominal de 125 millions de francs assorti d'un coupon de 2,5%.

Le producteur d'aliments pour nourrissons Hochdorf (-2,7%) a annoncé le report "à une date ultérieure" du paiement optionnel des intérêts pour son emprunt hybride perpétuel d'un montant nominal de 125 millions de francs assorti d'un coupon de 2,5%.

Le fabricant de dispositifs d'injection Ypsomed (-4,1%) proposera à ses actionnaires dans le cadre de son augmentation de capital un maximum d'un million de nouveaux titres d'une valeur nominale de 14,15 francs. (awp)

Commentaires