La BNS et la Banque de France s’associent pour des monnaies numériques

La Banque nationale suisse (BNS) souhaite expérimenter dans le domaine des cryptomonnaies, tout en gardant un certain contrôle puisqu’il s’agira de monnaie numérique de banque centrale.

Keystone
L'expérimentation, baptisée "projet Jura", va unir aux trois institutions un groupement momentané d'entreprises (GME) du secteur privé, dont Credit Suisse, SIX Digital et UBS.

La Banque nationale suisse (BNS), la Banque de France et la Banque des Règlements Internationaux (BRI) vont expérimenter l'utilisation de monnaies numériques de banque centrale (MNBC) dans un projet transfrontière. Ses contours financiers n'ont pas été révélés.

L'expérimentation, baptisée "projet Jura", va unir aux trois institutions un groupement momentané d'entreprises (GME) du secteur privé, dont Credit Suisse, SIX Digital et UBS.

Concrètement, il sera question d'analyser les règlements transfrontières effectués via deux MNBC de gros, l'un en francs suisses et l'autre en euros, détaille un communiqué publié jeudi, ainsi qu'"un instrument financier numérisé français, sur une plate-forme utilisant la technologie des registres distribués (DLT)".

Voulant rester à la pointe du progrès technologique, la BNS précise toutefois qu'il ne s'agit que d'une "pure expérimentation, qui ne saurait indiquer une intention de la Banque nationale suisse ou de la Banque de France d'émettre une MNBC de gros". (awp)

Commentaires