A la Bourse suisse, le SMI repasse les 11.100 points à l'issue d'une séance calme

Le SMI a clôturé en hausse de 0,57% à 11'157,56 points, plus haut à 11'175,27 et plus bas à 11'085,38 points. Le SLI a gagné 0,80% à 1716,18 points et le SPI 0,62% à 12'288,10 points.

Le podium du jour se compose de Temenos (+4,2%), AMS Osram (+2,4%) et Straumann (+2,3%).

La Bourse suisse a terminé sur une note positive jeudi, à l'issue d'une séance calme en raison de l'absence des marchés américains, fermés pour cause de Thanksgiving. Après un début hésitant, le SMI s'est résolument installé au-dessus de la barre symbolique des 11'100 points.

«Le sentiment du marché s'est considérablement amélioré (...) suite au compte-rendu de la dernière réunion du FOMC qui a laissé entrevoir un ralentissement de la hausse des taux d'intérêt,» a résumé Pierre Veyret, analyste chez Activtrades.

Le SMI a terminé en hausse de 0,57% à 11'157,56 points, avec un plus haut à 11'175,27 et un plus bas à 11'085,38 points. Le SLI a gagné 0,80% à 1716,18 points et le SPI 0,62% à 12'288,10 points. Sur les 30 valeurs vedettes, Credit Suisse (-1,9% à 3,551 francs) est le seul perdant du jour.

Après avoir abandonné plus de 6% la veille et chuté sous la barre des 4 francs, l'action de la banque aux deux voiles a tenté de se redresser en matinée, mais n'est pas parvenue à conserver ses modestes gains.

Les deux autres bancaires Julius Bär (+1,2%) et UBS (+1,0%) ne sont pas particulièrement ressorties du lot.

Novartis (+0,1%) et Nestlé (+0,2%) ont fini dans le bas du tableau. Roche (+0,4%) a fait un peu mieux.

Le colosse de Vevey va investir 7 milliards de riyals saoudiens (environ 1,8 milliard de francs) en Arabie saoudite sur les dix prochaines années, notamment dans de nouveaux sites de production. Cette opération permettra de créer 3500 emplois directs et indirects dans le pays.

Nestlé a en outre fait part de son intention de tirer profit des nouvelles habitudes alimentaires de consommateurs toujours plus soucieux de leur santé, des conditions d'élevage et de l'impact environnemental. En offrant des alternatives aux protéines animales, le géant agroalimentaire avance ses pions sur un marché en pleine croissance, mais fortement concurrentiel.

Les objectifs de cours

Julius Bär a abaissé l'objectif de cours d'Alcon (+1,4%) et confirmé «hold». L'analyste a qualifié de robustes les résultats au 3ème trimestre, notamment pour la division Chirurgical, alors que Vision Care continue à montrer des signes de faiblesse, en raison notamment de perturbations dans les chaînes d'approvisionnement.

Sur le marché élargi, Vontobel a relevé l'objectif de cours de Burckhardt Compression (+0,4%) et confirmé «buy». Les dernières entrées de commandes se sont avérées robustes, mais devraient se normaliser prochainement, selon l'analyste qui note que l'importante demande pour le matériel lourd risque de diluer les marges à brève échéance.

La banque zurichoise a par contre réduit l'objectif de cours d'Ems-Chemie (+0,9%) et confirmé «hold» après l'avertissement sur résultats de la veille. L'analyste a notamment pris en compte les derniers développements macroéconomiques, des nouvelles conditions du marché et des fluctuations des devises. Sans une forte croissance des volumes, les marges souffriront, avertit-elle.

Orell Füssli (+1,0%) veut étoffer ses revenus à la faveur notamment du développement des solutions d'identité numériques. A l'horizon 2028, le groupe zurichois veut afficher un chiffre d'affaires supérieur à 300 millions de francs, contre un peu plus de 210 millions en 2021. La marge opérationnelle devrait, elle, dépasser les 8% (7,3% en 2021).

Le conseil d'administration d'Orior (+3,0%) proposera à la prochaine assemblée générale ordinaire la candidature du Bâlois Remo Brunschwiler pour la présidence, en remplacement de Rolf Sutter.

Carlo Gavazzi (+7,6%) a enregistré une croissance tous azimuts au premier semestre de son exercice décalé 2022-2023, clos fin septembre. Le groupe, qui n'a pas fait de prévision concrète, s'attend à un ralentissement sur la seconde partie de son exercice. (AWP)

Commentaires