Abonnés
Article contributeur

Ne jamais sous-estimer l’impact d’une banque centrale

Le plan d’achat de la BCE a surpris par son ampleur, mais le scepticisme demeure.

Lighter page = ecologic page

Les articles archivés ne chargent pas les images afin de réduire l'impact CO2 de l'Agefi

Compris
La BCE a relancé son programme d’achat d’actifs plutôt énergiquement sans pour autant apaiser le scepticisme lié aux perspectives des marchés de crédit.  Elle a acheté 2,8 milliards d’euros d’obligations d’entreprises de catégorie «investissement» lors de sa première vague d’achats hebdomadaires qui s’est terminée le 8 novembre. L’ampleur de l’opération a surpris: le montant accumulé en une semaine correspond aux prévisions d’achats sur un mois. Le premier programme d’achat avait été su...

Vous devez avoir un compte utilisateur pour lire cet article