Abonnés

Moins d’ultra-riches en Suisse, mais toujours plus aux Etats-Unis et en Chine 

Le nombre de grandes fortunes dans le monde a progressé à des niveaux jamais vus en 2021. L’inflation renverse le cours des choses, temporairement, selon une étude de Credit Suisse. 

KEYSTONE
Il faudra compter avec l’inflation galopante qui «n’est jamais bonne pour la création de richesse».
Les gérants de fortune sont avertis : ils ne peuvent pas s’attendre pour l’année en cours à une création de richesse équivalente à 2021. Toute comparaison opérera en leur défaveur d’autant plus que l’exercice passé a été marqué par une croissance record, comme le montre la 13e édition du Global Wealth Report de Credit Suisse. La fortune mondiale a enregistré une progression de près de 10% pour atteindre 463.600 milliards de dollars. Sans tenir compte des taux de change, il en ressort une augm...

Vous devez avoir un compte utilisateur pour lire cet article