Abonnés
Article contributeur

Le pétrole, nouveau cygne noir ?

La chute de l’or noir bouleverse nombre de marchés financiers et entraîne de fortes fluctuations des devises.

Karine Patron
Le coronavirus, pour lequel il n’existe pas encore de vaccin, est devenu en quelques semaines la hantise des investisseurs. C’était sans compter sur l’arrivée d’un nouveau cygne noir, l’écroulement ce week-end du cours du baril de pétrole. La peur de la diffusion encore plus ample du coronavirus a rendu nécessaires des mesures drastiques de confinement dans plusieurs pays avec pour conséquence un frein marqué à l’activité économique. Plusieurs gouvernements ont mis en place des plans budgéta...

Vous devez avoir un compte utilisateur pour lire cet article