Les indices accélèrent en fin de matinée à la Bourse suisse

A 11 heures, le SMI s'appréciait de 0,43% à 11.141,63 points. Seul Nestlé (-0,1%) naviguait à reculons.

KEYSTONE
Les poids lourds pharmaceutique Novartis (stable) et le bon Roche (antépénultième avec +0,2%) bridaient cependant aussi l'optimisme.

La Bourse suisse prenait de l'aplomb jeudi à l'approche de la mi-journée, après avoir un temps hésité quant à la direction à suivre et malgré la confirmation par l'exemple que Pékin n'était pas prêt à abandonner sa drastique politique zéro-Covid.

«Le sentiment du marché s'est considérablement amélioré, malgré des volumes plus faibles en raison de la fermeture des marchés américains pour Thanksgiving aujourd'hui, suite au compte-rendu de la dernière réunion du FOMC qui a laissé entrevoir un ralentissement de la hausse des taux d'intérêt,» résume Pierre Veyret, analyste chez Activtrades.

A 11h00, le Swiss Market Index (SMI) s'appréciait de 0,43% à 11.141,63 points, le Swiss Leader Index (SLI) de 0,70% à 1714,49 points et le Swiss Performance Index (SPI) de 0,45% à 14.264,55 points.

Seul Nestlé (-0,1%) naviguait à reculons. Le paquebot alimentaire s'apprète à investir 1,8 milliard de francs en Arabie Saoudite. Les poids lourds pharmaceutique Novartis (stable) et le bon Roche (antépénultième avec +0,2%) bridaient cependant aussi l'optimisme.

Aux avant-postes dans les premiers échanges, les financières rentraient dans le rang. Credit Suisse n'en récupérait pas moins 1,7%, après avoir toutefois abandonné plus de 6% mercredi dans le sillage d'un nouvel avertissement sur pertes. Julius Bär prenait 1,2% et UBS 0,8%.

Le développeur de logiciels bancaires Temenos (+2,6%) s'était emparé du commandement, devant l'impondérable AMS-Osram (+2,3%). Le bon de participation Schindler (+2,0%) occupait la troisième marche sur la boîte.

Sur le marché élargi, Burckhardt Compression (+0,2%) profitait mollement d'un relèvement de son objectif de cours par Vontobel. Ems-Chemie (+1,8%) semblait ne guère pâtir d'un abaissement du sien par le même Vontobel, au lendemain d'un avertissement sur résultats.

Orior (+2,8%) a désigné un candidat à la succession de son président sur le départ.

Le spécialiste des solutions de sécurité et éditeur Orell Füssli (+1,7%) a présenté sa nouvelle feuille de route à moyen terme.

Le fabricant schaffhousois de composants électroniques Carlo Gavazzi (porteur +4,3%) a présenté une copie plus qu'honorable sur le premier semestre de son exercice décalé 2022/23. (AWP)

Commentaires