Youngtimers renoue de justesse avec les bénéfices

Le bénéfice net dégagé par la société d'investissement Youngtimers (ex-The Native) sur la période s'élève à 59'631 francs, contre un débours de 144'154 francs un an plus tôt.

Keystone
En juillet, la société avait annoncé avoir levé 35 millions de francs afin de financer sa stratégie d'acquisition. Elle a aussi emménagé dans de nouveaux locaux à Bâle.

La société d'investissement Youngtimers (ex-The Native) a retrouvé le chemin de la rentabilité sur les six premiers mois de 2021, après avoir essuyé une perte un an auparavant. Le bénéfice net dégagé sur la période s'élève à 59'631 francs, contre un débours de 144'154 francs un an plus tôt, a annoncé mardi la société bâloise.

Alors qu'aucun chiffre d'affaires n'a été généré pendant la période sous revue, la société a inscrit des dépenses opérationnelles de 175'568 francs (-46,9%). Grâce à une baisse des coûts financiers, un gain extraordinaire et un bénéfice résultant d'effets de changes, Youngtimers a tout de même réalisé un bénéfice avant impôts de 79'431 francs, contre une perte de 148'985 francs au premier semestre 2020, selon le rapport semestriel.

Les capitaux propres de l'entreprise, cotée à la Bourse suisse et reconvertie dans la restauration de véhicules de collection, ont été augmentés de 1,9% à 5,2 millions de francs à fin juin.

En juillet, la société avait annoncé avoir levé 35 millions de francs afin de financer sa stratégie d'acquisition. Elle a emménagé dans de nouveaux locaux dans la cité rhénane.

L'entreprise veut investir dans un marché des véhicules de collection évalué à 25 milliards de dollars et qui devrait devenir, selon ses estimations, "l'un des marchés de l'investissement alternatif affichant la plus forte croissance ces prochaines années".

"Au second semestre 2021, nous allons nous concentrer sur l'intégration et la consolidation des investissements réalisés", a souligné le délégué du conseil d'administration Massimiliano Iuliano, cité dans le rapport semestriel.

Youngtimers a finalisé en septembre l'acquisition de Youngtimers Asset Company, qui fait d'elle la propriétaire à 100% de Garage Italia Customs. Ce dernier, basé à Milan, est spécialisé dans la restauration de voitures de collection et a été fondé par Lapo Elkann, un des principaux actionnaires de Youngtimers.

La transaction annoncée le 21 juillet est assortie d'une obligation de se porter acquéreur d'une participation de jusqu'à 9,03% du capital-actions du carrossier automobile transalpin Pininfarina.(AWP)

Commentaires