Le KOF prévoit une croissance élevée du PIB, même avec la propagation du variant Delta

Une évolution négative du variant Delta ne devrait qu'avoir un impact limité sur la croissance en 2021, indique le KOF.

Keystone
Le KOF anticipe une progression du PIB helvétique à 3,8% dans le cas d'un scénario négatif où le nombre de contaminations au Covid-19 venait à s'accroître de manière importante.

Le redressement de la conjoncture suisse devrait se poursuivre au cours des prochains mois, estime mercredi le KOF. Selon l'institut de recherches conjoncturelles (KOF) zurichois, une évolution négative du variant Delta du coronavirus ne devrait qu'avoir un impact limité sur la croissance en 2021.

L'institut de recherches conjoncturelles (KOF) de l'Ecole polytechnique fédérale de Zurich (EPFZ) anticipe que la progression du Produit intérieur brut (PIB) helvétique s'inscrive à 3,8% cette année, dans le cas d'un scénario négatif où le nombre de contaminations au Covid-19 venait à s'accroître de manière importante en raison du variant Delta.

En juin, le KOF prévoyait encore une croissance du PIB de de 4%. Les économistes de l'institut laissent cependant inchangé leur pronostic à 2% pour le PIB de 2022.

L'indicateur du KOF lié à l'évolution des affaires de juillet a pour sa part fait un important pas vers l'avant. Les différentes branches continuent de retrouver des couleurs même si des différences substantielles subsistent entre les secteurs.


KOF

Au niveau de l'industrie, de commerce de détail et des services liées aux finances et aux assurances, la situation est nettement meilleure que lors du passage de 2019 à 2020.

Dans le secteur de la construction, les affaires sont comparables à celles de l'hiver 2019/2020. En revanche, l'hôtellerie et la restauration continuent à souffrir de l'impact de la pandémie.

Le sondage du KOF réalisé auprès de plus de 4500 entreprises montre aussi que l'insuffisance des matières premières continue à influencer négativement les entreprises.(AWP)

Commentaires