Julius Bär plus rentable grâce à la hausse des avoirs sous gestion

Le bénéfice de la banque Julius Bär a augmenté de 23% au premier semestre, grâce notamment aux avoirs sous gestion qui ont bondi de 12% à 486 milliards.

Keystone
Les flux d'argent nouveaux ont principalement été apporté par des clients domiciliés en Asie, en Europe de l'ouest et au Proche-Orient.

Le gestionnaire de fortune Julius Bär a enregistré des résultats en forte hausse sur les six premiers mois de l'année. A la faveur d'avoirs sous gestion en hausse, le bénéfice a enregistré une croissance de près d'un quart. Le programme de réduction des coûts a également contribué à l'amélioration de la rentabilité, a indiqué la banque mercredi.

Le bénéfice net IFRS a bondi de 23% à 606 millions de francs sur la première moitié de l'année. Les avoirs sous gestion (AuM) ont augmenté de 12% à 486 milliards de francs, grâce à l'afflux d'argent nouveau, une évolution positive des marchés et un franc plus faible.

Les afflux d'argent nouveaux ont atteint 10 milliards, principalement apportés par des clients domiciliés en Asie, en Europe de l'ouest et au Proche-Orient. Les restrictions sanitaires dans le contexte pandémique continuent toutefois de freiner la croissance, a indiqué le directeur général Philipp Rickenbacher en conférence de presse.

Des provisions de crédits d'un million ont été constituées, contre 49 millions à la même période un an plus tôt.

Le produit d'exploitation a progressé de 8% à 1,99 milliard, grâce au résultat des opérations de commissions et services (+12% à 1,16 milliards). Le résultat des instruments financiers a reculé de 2% à 503 millions. Les opérations d'intérêt ont rapporté 308 millions, en baisse de 8%.

La marge brute s'est établie à 87 points de base, tandis que le ratio coûts sur revenus s'est améliorée à 61,2%, contre 66,6% lors de la même période un an plus tôt. Au premier semestre, la banque a économisé 50 millions de francs, après 130 millions en 2020, année du lancement de son programme de réduction des coûts de 200 millions.

Résultats supérieurs aux attentes

Les résultats sont légèrement supérieurs aux prévisions compilées par AWP.

En outre, la stratégie de génération de recettes supplémentaires semble porter ses fruits: la banque a engrangé 50 millions de francs de plus au premier semestre, sur un objectif annuel de 150 millions supplémentaires.

Le gestionnaire de fortune veut également croître grâce à des acquisitions. L'Autorité de surveillance des marchés financiers (Finma) a levé en mars 2021 une interdiction d'acquérir des entreprises, qui lui avait été imposé en 2020 en raison de l'implication de la banque dans des affaires de blanchiment d'argent.

Les charges selon les normes IFRS ont progressé de 1% à 1,29 milliards, en raison de la hausse des dépenses administratives, précise la banque. De leur côté, les coûts du personnel ont reculé, à la faveur de frais de licenciement plus faibles dans le contexte du programme de restructuration et d'un effectif moins nombreux en moyenne mensuelle.

Le programme de rachat d'actions lancé en mars pour un montant ciblé de 450 millions de francs se poursuit et court jusqu'à fin février 2022. A fin juin, 2,4 millions de titres ont été rachetés pour 146 millions.

Après une ouverture en baisse, le titre Julius Bär est remonté en seconde partie de journée. Il a clôturé la séance à la Bourse suisse en nette hausse de 2,2% à 59,14 francs, alors que son indice de référence SLI a fini en progression de 1,03%. (awp)

Commentaires