Credit Suisse envisagerait de diviser sa banque d'affaires en trois unités

Selon le «Financial Times», cette opération permettrait la vente des activités rentables du groupe bancaire pour éviter une augmentation de capital.

KEYSTONE
La banque aux deux voiles pourrait supprimer des milliers de postes.

Le géant bancaire Credit Suisse envisagerait de partager sa division de banque d'affaires en trois unités distinctes. Cette opération permettrait la vente des activités rentables dans l'optique d'éviter une augmentation de capital, rapporte jeudi le «Financial Times» (FT).

La partition se ferait selon un modèle impliquant trois unités: l'activité de conseil du groupe, dont la séparation pourrait intervenir ultérieurement, une banque de défaisance gérant les actifs risqués destinés à la vente et le reste des affaires de la division, affirme le quotidien britannique citant des sources proche du dossier.

A l'époque de l'ancien directeur général Tidjane Thiam, le numéro deux bancaire helvétique avait déjà mis en place une division de défaisance, la Stratégic Resolution Unit (SRU), qui réunissait sous le même toit les activités de l'entreprise non rentables ou devant être cédées pour d'autres raisons.

La banque aux deux voiles pourrait par ailleurs supprimer des milliers de postes. Plus de 10% des 45.000 emplois du groupe seraient concernés par cette restructuration d'ampleur, affirme le FT. Cette stratégie devrait être présentée lors de la publication des résultats au troisième trimestre, le 27 octobre.

Sollicité par le FT, Credit Suisse n'a pas souhaité apporter de précisions au sujet du «vaste examen stratégique» actuellement en cours, estimant que cela serait prématuré. La grande banque prévoit de rendre compte de l'état de ses réflexions le 27 octobre, justement.

Début septembre, la «Sonntagszeitung» avait déjà évoqué un large démantèlement de la banque d'affaires de Credit Suisse. Selon un scénario provisoire qui serait discuté au sein du conseil d'administration de l'établissement zurichois, quelque 5000 emplois pourraient être biffés dans le cadre de cette restructuration.

La semaine dernière, Bloomberg indiquait que la banque aux deux voiles envisageait de déployer à nouveau son activité américaine de banque d'affaires sous le nom «First Boston», reprenant le nom de l'entité rachetée au milieu des années 90. La marque «Credit Suisse First Boston» avait été abandonnée en 2006. (AWP)

Commentaires