Article contributeur

L'industrie hôtelière se relève de la crise

Par le Dr Albian Albrahimi

Keystone

La reprise de l'industrie hôtelière s'accélère, surmontant la crise. Au premier semestre 2021, les actions des grands groupes hôteliers se sont redressées et ont dépassé les indices boursiers, anticipant le sentiment général des opérateurs qui investissent dans de nouvelles offres d’hébergement.

Une récente enquête de Deloitte montre qu'un retour à la normale de l’hôtellerie est attendu au troisième trimestre 2022. Sur le front de l'investissement, le consultant note même que les appartements avec services deviennent la "classe d'actifs la plus attrayante pour investir en Europe en 2021", grâce à des fondamentaux de demande positifs et des coûts plus réduits.

Disposer d’une large gamme de solutions d'hébergement s’avère essentiel.

Car disposer d’une large gamme de solutions d'hébergement s’avère essentiel. La location de chambres est plutôt destinée à des séjours de courte durée alors que les appartements adressent des séjours longs ou familiaux. Marriott a été la première société hôtelière à construire des appart-hôtels, décidée à concurrencer Airbnb. Le groupe a été suivi depuis et les chaînes hôtelières ont réussi à prendre une plus grande part de marché.

Pour autant, la tranche principale de l’investissements va toujours aux chambres traditionnelles. L'année dernière, Hilton a annoncé la construction d’environ 800 propriétés avec plus de 160.000 chambres au cours des prochaines années. La chaîne s'est développée au rythme de 50 à 100.000 chambres par an.

Du point de vue de l'investisseur, le rendement post Covid de l'indice S&P 1500 pour l'industrie de l'hôtellerie, de la restauration et des loisirs a augmenté de plus de 50 % sur 9 mois. Il a progressé plus rapidement que le S&P. Après un an et demi de ralentissement, la branche absorbe rapidement le choc. Le consensus étant positif, nous pouvons avoir des attentes raisonnables pour l'avenir.

Enfin, mentionnons que les fonds de private equity sont également dans la boucle. La plateforme originale Sonder qui propose des appartements gérés de manière 100% digitale incluant l’accès complet à des services hôteliers est une autre réponse directe à Airbnb. La société a levé plus de 560 millions de dollars en capital-risque, dont un tour de 200 millions de dollars mené par Fidelity, WestCap et Inovia Capital. La transformation du secteur de l’hospitalité est en marche.

Commentaires

Dr Albian Albrahimi

Ecole de management hôtelier Les Roches Maître d’enseignement en Finance

Devenez vous aussi un acteur de l’Agefi

Devenir un acteur de l'Agefi