Succession au Conseil fédéral, protection policière et assureurs maladie: la revue de presse dominicale

A la une ce dimanche figurent les réactions des partis politiques après l'annonce des tickets socialiste et UDC pour succéder à Simonetta Sommaruga et Ueli Maurer.

KEYSTONE
La double vacance au Conseil fédéral occupe toujours plus la presse dominicale.

Les successions de Simonetta Sommaruga et d'Ueli Maurer au Conseil fédéral et la protection policière d'un autre conseiller fédéral, Alain Berset, font les titres de la presse dominicale. Il est aussi question des assureurs maladie.

Le Matin Dimanche

Le PLR pourrait choisir une personnalité hors du ticket des candidats du PS à la succession de la conseillère fédérale démissionnaire Simonetta Sommaruga, si la conseillère aux Etats jurassienne Elisabeth Baume-Schneider y figure au côté d'une Alémanique, affirme Le Matin Dimanche. Le président du PLR Thierry Burkart en a parlé vendredi avec le groupe parlementaire, déclarant que la direction du parti estime qu'une Alémanique doit remplacer Simonetta Sommaruga. Aucune décision n'a été prise pour le moment, indique dans le journal le chef du groupe PLR Damien Cottier, mais il confirme que tout reste ouvert: «Nous avons toujours élu sur le ticket et souhaitons continuer à le faire. Mais [...] aussi bien l'esprit que la lettre de la constitution indiquent qu'il s'agit aujourd'hui d'un siège alémanique».

SonntagsZeitung/NZZ am Sonntag

Les Verts pourraient préférer Hans-Ueli Vogt à Albert Rösti lors de l'élection du successeur au conseiller fédéral UDC démissionnaire Ueli Maurer le 7 décembre, afin d'éviter que le Département fédéral de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication (DETEC) ne tombe entre les mains de l'UDC, rapportent la SonntagsZeitung et la NZZ am Sonntag. Le conseiller national bernois Albert Rösti, qui a déjà fait part de sa préférence pour le DETEC en cas d'élection, jouit de sympathie auprès de nombreux Verts. Mais des considérations tactiques jouent désormais un rôle plus important, écrit la SonntagsZeitung. C'est également l'avis dans la NZZ am Sonntag de l'ancien conseiller national Andrea Hämmerle (PS/GR). Selon lui, l'ancien conseiller national Hans-Ueli Vogt a toutes ses chances d'être élu. Avec les voix de la Suisse orientale, l'UDC zurichois pourrait obtenir 90 des 123 voix nécessaires, ajoute M. Hämmerle.

Le Matin Dimanche/SonntagsZeitung

À cause de menaces liées à la pandémie de Covid-19, la police a protégé le conseiller fédéral Alain Berset jusque dans sa résidence secondaire, un chalet situé dans un lieu tenu secret dans les Alpes vaudoises, indiquent Le Matin Dimanche et la SonntagsZeitung. Le site est bardé de caméras de surveillance et, jusqu'au printemps dernier au moins, les séjours en montagne du ministre de la santé ont été entourés d'un dispositif de sécurité très conséquent. La protection armée s'étendait aussi aux balades en montagne du socialiste fribourgeois. «Quand il va se promener, il est toujours avec ses deux agents», explique dans le journal un habitant du hameau. «Il s'agit de deux hommes ou d'un couple habillé en randonneurs. Ils suivent à 50 mètres derrière lui et regardent le paysage quand il s'arrête». Après un pic de menaces visant des élus en 2021, la situation semble s'être détendue. Depuis le printemps, la surveillance de M. Berset s'est allégée.

Le Matin Dimanche/SonntagsBlick

Plus de 110 millions de francs ont été dépensés en 2021 en Suisse par les assureurs maladie pour attirer de nouveaux assurés, révèle Le Matin Dimanche. Cette somme se compose des dépenses de publicité dans l'assurance obligatoire de 62,4 millions, des commissions versées aux intermédiaires externes, y compris les comparateurs, de 40,8 millions et des commissions au personnel des caisses de 7,3 millions de francs. Mais derrière ce montant se cachent d'importantes disparités entre les caisses. Le journal a calculé que les frais par assuré vont de 52,5 francs à zéro franc. Pour les seuls mois de septembre et d'octobre 2022, les dépenses publicitaires atteignaient 14,2 millions de francs, contre 12,6 millions de francs un an auparavant, indique le SonntagsBlick, relayant des données de l'institut d'études de marché Media Focus.

Les caisses maladie ont dépensé des sommes records en publicité ces dernières semaines, note Felix Schneuwly de Comparis dans le journal, parlant d'évolution choquante. «Il s'agit de dépenses que les assurés doivent payer au final». Ces dépenses sont légales, répond dans Le Matin Dimanche Marc Schmutz, responsable de la section surveillance opérationnelle à l'Office fédéral de la santé publique (OFSP). «Pour la publicité, il n'y a pas de plafond chiffré dans les dépenses, mais la loi indique que les frais d'administration doivent correspondre à une gestion économique».

NZZ am Sonntag

L'acheminement du gaz en Suisse n'est pas assez protégé, relève un rapport de la Confédération suisse, relayé par la NZZ am Sonntag. La protection de l'infrastructure est notamment insuffisante contre les sabotages. Les experts de la Confédération préconisent des normes minimales en matière de protection des constructions pour mieux sécuriser les installations de surfaces. Ils appellent en outre à procéder à des enquêtes de sécurité sur le personnel travaillant dans les centres de contrôle du réseau de gaz.

NZZ am Sonntag

La pression migratoire sur la frontière sud de la Suisse augmente, écrit la NZZ am Sonntag. Des dizaines de milliers de jeunes hommes originaires du Maghreb, d'Egypte, du Bangladesh et de pays subsahariens tentent de rejoindre l'Allemagne ou la France depuis le nord de l'Italie en traversant la Suisse. En juillet, 537 personnes ont été interceptées par les gardes-frontières suisses. En octobre, ce nombre est passé à 2435. Selon des témoins cités par le journal, le nombre de cas non recensés devrait être au moins aussi élevé. Seules 190 personnes ayant été arrêtées en octobre ont déposé une demande d'asile en Suisse, selon le Secrétariat d'Etat aux migrations (SEM). Les autres devraient poursuivre leur route.

SonntagsBlick

Le Qatar, qui accueille la Coupe du monde de football, a voulu acheter des techniques d'espionnage à une entreprise suisse il y a huit ans, rapporte le SonntagsBlick. Des représentants de l'armée qatarie ont contacté l'entreprise Boger Electronics, sise dans la commune appenzelloise de Gais. L'émirat s'intéressait aux IMSI-Catcher, des appareils de surveillance qui permettent de mettre sur écoute les téléphones portables. La valeur de la commande s'élevait à 6 millions de francs. Le Secrétariat d'Etat à l'économie avait donné son feu vert. Le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) et le Service de renseignement de la Confédération (SRC) n'avait pas émis d'objection, mais l'affaire n'a finalement pas abouti. La Confédération aurait mis trop de temps à examiner la demande d'autorisation, selon l'entreprise appenzelloise.

NZZ am Sonntag

Les écoles suisses violent la convention de l'ONU relative aux droits de l'enfant, assure la NZZ am Sonntag. Alors que le document stipule le droit des enfants à être entendus dans toutes les décisions les concernant, cette disposition n'est pas encore appliquée partout en Suisse. Et là où elle est appliquée, il y a parfois des problèmes, relève dans le journal Irène Inderbitzin, directrice de l'Office de l'ombudsman des droits de l'enfant. Le centre de médiation doit régulièrement aider les enfants et les jeunes à faire valoir leurs droits, explique-t-elle. «Parfois, cela part de la fausse idée de protéger les enfants de questions gênantes ou tout simplement parce que les spécialistes ne sont pas suffisamment formés».

Commentaires