L'égalité entre les femmes et les hommes doit être promue

Le Conseil fédéral a adopté mercredi la première stratégie nationale en la matière. Les mesures prioritaires devraient être adoptées ou mises en oeuvre d'ici 2030.

Keystone
L'égalité des sexes n'est pas encore atteinte, rappelle le gouvernement.

L'égalité entre les femmes et les hommes est inscrite dans la Constitution depuis 1981. Elle n'est toutefois pas encore atteinte, rappelle le gouvernement. Les femmes gagnent en moyenne 19% de moins que les hommes. Plus de 55 délits de violence domestique sont commis chaque jour et les victimes sont des femmes dans 70% des cas.

L'imposition commune des couples mariés et les difficultés à concilier travail et famille représentent souvent des entraves à la participation des femmes au marché du travail. Ils empêchent aussi beaucoup d'hommes d'assumer davantage de tâches familiales.

Résultats: le personnel qualifié manque, les femmes font face à un risque financier en cas de séparation du couple et à une pauvreté à l'âge de la retraite, et la responsabilité financière pèse majoritairement sur l'homme en tant que «principal pourvoyeur». Toutes ces conséquences ont un impact négatif sur la société et l'économie, note le Conseil fédéral.

Meilleures rentes

Pour éviter de telles situations, le gouvernement a élaboré une stratégie nationale en matière d'égalité. Elle est axée sur quatre thèmes principaux: la promotion de l'égalité dans la vie professionnelle, l'amélioration de la conciliation entre travail et famille, la prévention de la violence et la lutte contre la discrimination.

Le Conseil fédéral veut notamment éliminer toute discrimination salariale dans les secteurs public et privé. Les rentes des femmes doivent, elles, être améliorées.

Une répartition plus équilibrée des sexes doit en outre être atteinte dans la formation et les différentes professions à tous les niveaux de responsabilité et dans tous les organes de décision. La part de femmes aux postes de direction des hautes écoles doit ainsi être augmentée. Et la présence des hommes dans les professions de la santé et de l'éducation encouragée.

Les instruments qui aident à mieux concilier travail et famille doivent quant à eux être renforcés. Il s'agit notamment des congés parentaux, des horaires de travail compatibles avec la vie de famille et de la sécurité sociale pour les parents et les proches aidants. Le Conseil fédéral souhaite aussi vouloir réduire le risque de pauvreté des familles, en particulier des ménages monoparentaux.

Prévenir les violences

La violence envers les femmes et la violence domestique doivent également être réduites. Et la sécurité personnelle des femmes améliorée.

A cette fin, le gouvernement entend renforcer les mesures de protection des victimes et placer les auteurs de violence face à leurs responsabilités. Les projets de prévention de la violence seront encouragés et les statistiques sur la violence envers les femmes et la violence domestique développées.

Le sexisme et toute autre forme de discrimination devront encore être combattus. Le droit fédéral ne devra plus comporter de réglementations discriminatoires en fonction du sexe. La sensibilisation et la formation devront être développées.

La stratégie Egalité 2030 sera concrétisée dans un plan de mesures détaillé d'ici à la fin de l'année 2021. Un bilan intermédiaire sera dressé à la fin 2025. (ATS)

Commentaires

Les articles suivants pourraient aussi vous intéresser