Abonnés
Article contributeur

Une reprise progressive sur fond de craintes pour les physiothérapeutes

La reprise sera "lente mais constante" pour les cabinets de physiothérapie dès le 27 avril. Des dirigeants de centres romands se confient sur leur plan de relance et leurs sources d’inquiétudes.

Madeleine et Christof Siffert, à gauche, patron d'Actifisio. Simon Pidancet, en haut à droite, CEO de Sport multithérapie Cressy. En bas à droite, Belinda Matthey, CEO d'Activ Santé Physiothérapie, accompagnée d'Anthony Bouchain, directeur des soins.
"Plusieurs patients seront partagés entre le besoin de rééducation et la crainte de revenir à une vie normale", explique Simon Pidancet. Le CEO du centre Sport multithérapies Cressy à Genève, qui emploie 32 personnes, s'attend à une reprise progressive de ses activités lundi prochain. "Nous imaginons avoir besoin d’environ un mois pour retrouver un rythme de croisière correspondant aux années précédentes." Les employés de son centre vont reprendre ...

Vous devez avoir un compte utilisateur pour lire cet article