Malgré la pénurie d’informaticiens, l’Ecole 42 Lausanne peine à boucler son budget

[VIDÉO] Christophe Wagnière, le capitaine du centre de formation au code est l’invité de «Be to B», l’émission réalisée par LFM TV et «L’Agefi».

MediaOne
«Je pense qu’on a un vrai problème de maturité des acteurs informatiques en Suisse.»

L’invité: Christophe Wagnière

Sa fonction: Capitaine

Sa société: Ecole 42 Lausanne

🔴 Tout avait bien commencé pour l’Ecole 42 Lausanne, mais les choses se compliquent actuellement. «C’est assez étonnant», observe Christophe Wagnière, invité de «Be to B». «On a rassemblé 5 millions de francs pour financer l’école avant même son ouverture, sur des slides en plein Covid, on a lancé le projet en janvier 2020.» Pourtant, aujourd’hui, le directeur de l’école spécialisée dans la formation de codeurs informatiques cherche encore 300.000 francs pour boucler le budget 2022.

🔴 Venue de France, mais aussi présente en Allemagne, l’Ecole 42 suit un modèle pédagogique propre, sans professeur ni horaire et ouvert à celles et ceux qui réussissent le teste d’entrée. Les cours sont gratuits. Le soutien financier vient des sponsors, dont Swisscom et la BCV pour l’établissement lausannois.

🔴 Il y a quelque mois, Adecco relevait que les offres d’emploi dans les métiers de l’informatique n’avaient «jamais été aussi nombreuses depuis la création de l’indice [de la pénurie de main d’œuvre] en 2016». Il y a deux ans, ICTjournal estimait que 40.000 informaticiens manqueront en Suisse d’ici 2026.

🔴 Pour la première volée, qui a commencé l’an dernier, l’Ecole 42 a retenu 180 étudiants sur 2500 candidats. Jusqu’à présent, la Suisse romande produisait 400 diplômés par année, rappelle Christophe Wagnière, dont le titre officiel est Capitaine. «Je pense qu’on a un vrai problème de maturité des acteurs informatiques en Suisse, avance-t-il. […] Ils ne forment pas d’apprentis en CFC, ils ont de la peine à prendre des stagiaires des EPF, de l’Uni et des HES. Ils ont de la peine à financer l’Ecole 42. Il faut arrêter de se plaindre au bout d’un moment. Il faut agir, il faut investir.»

🔴 Comme annoncé l’été dernier, l’Ecole 42 compte toujours s’installer à Zurich, mais le projet est encore en préparation. Le temps d’y former la bonne équipe et de consolider Lausanne, explique Christophe Wagnière. Le capitaine prépare par ailleurs un programme de formation continue, qui ne sera pas gratuit.

Commentaires

Frédéric Lelièvre