Abonnés

Les Suisses ont goûté à un CES moins fourmillant mais de grande qualité

Après trois jours de congrès, le CES a fermé ses portes vendredi. Les entrepreneurs helvétiques semblent satisfaits de l’événement. Le pavillon suisse a même été complimenté par le patron du salon américain.

DFAE/Présence Suisse
Alors que la manifestation aurait attiré seulement un tiers de son nombre de visiteurs habituel, l'espace SwissTech a reçu de nombreux compliments. Il a été salué par des entrepreneurs satisfaits d'avoir pris part à la délégation (ci-dessus), mais aussi par Gary Shapiro lui-même, le CEO du CES.
Moins d’exposants, moins de journalistes, moins de visiteurs mais le CES (Consumer Electronics Show) est resté le CES. «C’était absolument gigantesque», qualifie Andrea Tassistro, CEO de la jeune firme genevoise Foodetective, dont c’était la première participation à la plus grande foire «tech» du monde. «L’édition 2022 a été ahurissante», enchérit David Eberle, de Typewise. Malgré l’absence de quelques géants comme Google ou Amazon, le CEO de la start-up zurichoise qui réinvente les claviers ...

Vous devez avoir un compte utilisateur pour lire cet article