Les problèmes d'approvisionnement risquent de persister, du moins aux Etats-Unis

Le ministre des transports américain Pete Buttigieg relève que les ports de Los Angeles et de Long Beach génèrent eux aussi des embouteillages.

Keystone
Les ports de Los Angeles et de Long Beach représentent 40% du trafic de conteneurs pour les Etats-Unis.

Le ministre américain des Transports, Pete Buttigieg, a prévenu dimanche que les problèmes d'approvisionnement actuels continueraient "l'année prochaine", et plaidé pour trouver une solution de long terme.


La pandémie de Covid-19 a provoqué des perturbations mondiales des chaînes d'approvisionnement, qui ont provoqué des retards aux Etats-Unis faisant grimper les prix.


Le problème inquiète à l'approche de Noël, certains experts prévoyant des pénuries massives pour les fêtes.


"Beaucoup des problèmes auxquels nous sommes confrontés cette année vont continuer l'année prochaine", a déclaré dimanche matin sur CNN M. Buttigieg.


Selon lui, la situation est notamment liée à une demande en forte hausse, au moment où l'économie rouvre dans le pays.


"Le problème est que même si nos ports traitent davantage (de marchandises) qu'ils ne l'ont jamais fait, des quantités record de biens arrivent, et notre chaîne d'approvisionnement ne peut pas suivre", a-t-il expliqué.


Des dizaines de navires sont amarrés à l'extérieur des grands ports de Los Angeles et de Long Beach, sur la côte Ouest, dans l'attente de décharger leurs cargaisons.


"Ces deux ports représentent 40% de notre trafic de conteneurs", a rappelé le ministre américain, soulignant les mesures prises pour remédier à cet embouteillage. "Ils opèrent désormais 24h/24. Ce n'est pas quelque chose de simple à faire du jour au lendemain, mais c'était un engagement fort."


"Nous devons nous attaquer aux problèmes de long terme qui nous ont rendus vulnérables à ce genre de goulots d'étranglement", a-t-il plaidé. "C'est pour cela que nous devons passer le plan d'infrastructures" du président Joe Biden.


Ce gigantesque projet de loi fait relativement consensus au Congrès, mais la gauche du parti démocrate refuse de l'examiner avant d'avoir sécurisé un colossal plan de dépenses sociales, qui lui fait grandement débat.


Ces problèmes d'approvisionnement ont été un sujet central lors de la rencontre des ministres des Finances de pays industrialisés rassemblés cette semaine à Washington. (afp/awp)


Commentaires