Article contributeur

La conjoncture romande est au plus bas depuis près de dix-huit mois

La faible dynamique de la consommation privée continue de peser, particulièrement en Suisse romande.

L’indicateur conjoncturel romand du CREA passe dans le rouge...

En raison de révisions à la baisse, l’indicateur conjoncturel romand du CREA passe dans le rouge en juillet et en août (à -0,1 point), une première depuis près d’une année et demie. Il perd encore du terrain en septembre pour s’établir à -0,2 point.

La dégradation de l’environnement conjoncturel romand peut être attribuée aux cantons de Genève et Vaud. 

Bien que Genève demeure le seul canton romand avec le Jura à bénéficier de conditions économiques meilleures que la moyenne de long terme (indicateur à 0,1 point), la dynamique conjoncturelle y a connu un net coup d’arrêt depuis le mois de mai.

En cause, une croissance de la consommation genevoise qui s’est montrée résiliente aux pressions inflationnistes durant la première moitié de l’année mais qui a ensuite nettement fléchi. L’indicateur conjoncturel vaudois est lui aussi en recul, passant de -0,3 point à -0,4 point en septembre. Il atteint désormais le niveau le plus bas enregistré en Suisse romande en raison d’une détérioration de la situation des affaires de son secteur industriel.

2,8%
Le taux de chômage moyen en Suisse romande en septembre, au plus bas depuis novembre 2001

… alors que la situation conjoncturelle en Suisse se stabilise en septembre

Bien que l’économie helvétique bénéficie d’une légère embellie conjoncturelle en septembre, elle reste proche d’une contraction de son activité. L’indicateur conjoncturel national du CREA passe de -0,7 point à -0,6 point durant le mois sous revue mais se situe encore à un niveau nettement en dessous de sa moyenne de long terme. L’excellente santé du marché du travail semble être le dernier rempart à une récession en Suisse.

Comme dans les cantons romands, le taux de chômage à l’échelle nationale demeure à un niveau extrêmement faible en comparaison historique. Après correction des effets saisonniers, il s’élève à 2,1% en septembre et reste inchangé par rapport au mois d’août.

Méthodologie

Publié chaque mois, l’indicateur conjoncturel CREA mesure l’état actuel de l’activité économique en Suisse ainsi que dans les six cantons romands. Il repose sur des données à fréquence mensuelle (comme les exportations) et trimestrielle (telles le PIB). Exprimée en points, sa valeur moyenne est de zéro. Au-dessus/en-dessous, l'activité est supérieure/inférieure à la moyenne. L'indicateur permet de comparer la situation conjoncturelle à différentes périodes. Par exemple, une valeur de -4 indiquerait que les conditions économiques sont moins favorables en Suisse que pendant la crise financière 2008-09.

Commentaires

Mathieu Grobéty

Institut CREA de la Faculté des HEC Directeur exécutif