Article contributeur

Horyou lance son premier utility token pro-social

Le réseau social humanitaire Horyou, basé à Genève, digitalise le soutien financier aux objectifs de développement durable de l’ONU.

Yonathan Parienti, fondateur d'Horyou.
Le réseau social humanitaire basé à Genève, qui prône l’inclusion économique et social, a lancé son premier utility token, qui soutient l’entreprenariat social.   La vocation de Yonathan Parienti, son fondateur, est de créer des passerelles entre les organisations dans la défense de la notion de bénévolat universel. Horyou est le premier réseau social, qui intègre de manière structurelle la notion de bien social et de progrès, selon cet ancien banquier. Rencontre à Davos où Horyou est...

Vous devez avoir un compte utilisateur pour lire cet article

Le réseau social humanitaire basé à Genève, qui prône l’inclusion économique et social, a lancé son premier utility token, qui soutient l’entreprenariat social.   La vocation de Yonathan Parienti, son fondateur, est de créer des passerelles entre les organisations dans la défense de la notion de bénévolat universel. Horyou est le premier réseau social, qui intègre de manière structurelle la notion de bien social et de progrès, selon cet ancien banquier. Rencontre à Davos où Horyou est intervenu lors du Blockchain Economic Forum, de conférences sur les ODD (objectifs de développement durable) des Nations Unies, ainsi que lors d'interviews réalisés auprès d'entrepreneurs et d'acteurs engagés dans les innovations et dans une vision de durabilité. Après la création de Spotlight, première monnaie digitale d'inclusion économique, Horyou a lancé son premier utility token pour le bien social. En effet, avec la blockchain nous prolongeons la monnaie digitale philanthropique intraréseau et nous permettons à chaque citoyen de soutenir le social good. Au sein de notre réseau social, le membre fait un choix entre 1 et 3 ODD parmi les 17 fixés par l’ONU et 193 pays signataires, en 2015. Notre HoryouToken, s'inscrit dans une démarche complémentaire des monnaies existantes, dont le but avec son mécanisme de Proof of Impact est de redistribuer entre 0,01 et 0,1% de la valeur des transactions, se déroulant sur la Blockchain Ethereum. L'objectif de ce nouveau mécanisme est de permettre le social good décentralisé. Nous mettons ainsi en lumière des citoyens dans le monde mobilisés par des causes reconnues par l’ONU. Nous aidons ainsi ces acteurs du changement et les innovateurs à construire ensemble un monde plus harmonieux et durable. Avec un utility token, il n’y a ni dividendes, ni actionnaires, mais ici la mesure de l’impact, à contrario d'un security token, qui est plus proche d'un produit financier classique. Enfin, nous travaillons à la création d'un Horyou Wallet, afin de faciliter la conservation des HoryouTokens ainsi que de faciliter l'observation de l'impact philanthropique réalisé. Vous avez choisi la plateforme Latoken pour l’émission de votre utility token. Quel est le volume de token en circulation? Nous avons choisi la plateforme Latoken pour le listing du HoryouToken (Ticker: HYT) depuis le 26 décembre 2018, car nous les avions rencontrés lors du Blockchain Economic Forum de Singapour, qu'ils organisaient et qui réunissait de nombreuses personnalités des univers blockchain tout comme financier. Nous sommes également depuis le 8 janvier 2019 sur la plateforme asiatique Cointiger, car nous avons une grande partie des soutiens de notre vision d'une blockchain soutenant une raison d'être qui s'y trouvent. Il y a globalement 18 milliards de HoryouToken créés, avec un flottant de près de 5,7 milliards de Token. Notre vision est de donner le potentiel à chaque citoyen de pouvoir participer à la construction de cet écosystème inclusif et durable, en recevant notamment sur notre réseau social Horyou des Tokens récompensant les comportements solidaires et inspirants. Ainsi, nos membres qui collectent des «lights» et non des «likes», vont recevoir des tokens gratuitement sur 10 ans, qu'ils pourront utiliser dans notre écosystème ou monétiser sur les places de marchés. Nous allons également lancer une place de marché du social good, au deuxième semestre 2019, afin de faciliter un cycle de création de valeur, de circulation de notre Token et de partage dans cet univers.
 
Horyou, créé à Genève en 2012 est présent dans plus de 180 pays avec près de 300.000 utilisateurs et plus de 2000 associations. La localisation genevoise, fait-elle toujours sens? Genève, avec la forte présence des Nations-Unies, permet un dialogue constant humaniste et humanitaire, entre les cultures. Horyou reste profondément ancré à Genève, qui est son siège, même si nous regardons beaucoup vers l'Asie et l'Afrique dans nos développements futurs. D'ailleurs, j’envisage, à titre personnel, de m'installer à Malte, carrefour entre le continent africain et européen, devenu récemment «blockchain island» et qui bénéficie d'une histoire multiculturelle riche de plus de 7000 ans. Après Genève pour les deux premières éditions, le Sigef (Social Innovation and Global Ethics Forum), est organisé chaque année dans un continent différent. Un retour à Genève est-il envisagé pour une prochaine édition? A Genève, haut lieu d’une tradition philanthropique, on parle beaucoup d’impact investing, de finance durable. Il y a un réel momentum. Avec notre utility token, il est désormais possible de digitaliser, selon les réglementations en vigueur, ce type d’impact social. Le forum, qui représente le offline, va continuer sa vocation de tournée mondiale. En 2016, nous avions fait coïncider notre forum avec la COP22 de Marrakech; en 2017 au Kazakhstan avec l'exposition Internationale sur l’énergie du futur et en 2018 à Singapour, en écho à l’ASEAN Summit. En Septembre 2019, nous irons à Tokyo, haut lieu de l'adoption des technologies blockchain et intelligence artificielle, ainsi qu'en prémices des Jeux Olympiques de Tokyo en 2020. Quid de votre financement? A quel montant global s’élèvent vos levées de fonds? Nous comptons sur des pionniers à dimension humaniste parmi des individus fortunés, ainsi que sur des personnes désireuses d'adopter un choix d'investissement à caractère d'impact social ou impact investing, qui dirigent leurs investissements dans des projets d’entrepreneuriat social et souhaitent investir leur capital dans des actions, qui sont porteuses de sens. Nous avons depuis notre lancement réalisé plus d'une dizaine de tours de tables, pour près de 12 millions de francs suisses et comptons des investisseurs de diverses nationalités, présentes au Japon, à Hong Kong, à Singapour ou encore résidents en Suisse parmi nos actionnaires. Nous allons d'ailleurs ouvrir une nouvelle fois notre capital en février pour accompagner nos projets de développement dans l'univers de place de marché social good incluant notre Utility Token d'impact social. Vous aviez le projet d’un modèle publicitaire exclusivement tourné vers des sociétés socialement et éthiquement responsables. Qu’en est-il? En effet, la validation d'un modèle économique soutenant des aspects inclusif et distributif m'apparait comme essentiel pour ouvrir un nouveau chemin vers un capitalisme de conscience. Nous lançons lors du premier trimestre 2019, notre offre HoryouPartner, ouvrant notre plateforme sociale à des entreprises innovantes souhaitant prolonger des actions en renforçant la dimension Impact, ainsi qu'en s'appuyant sur notre écosystème social good et notre HoryouToken pour mutualiser la capacité à soutenir les acteurs de changement, en écho aux ODD des Nations Unies tout en prolongement de leur stratégie interne de RSE. Ces dernières auront également la possibilité d'inclure dans des partenariats d'impact notre HoryouToken, afin d'encourager leurs employés, actionnaires ou consommateurs à adopter une démarche de progrès tout en y bénéficiant de la traçabilité de l'impact réalisé. Nous allons également accompagner des entreprises dont les solutions technologiques répondent aux enjeux de durabilité mondiale, nous venons de signer par exemple avec une entreprise coréenne, qui développe des solutions de stérilisation et d'hygiène dans le domaine médical tout en restant harmonieuse pour l'environnement.

Elsa Floret

Devenez vous aussi un acteur de l’Agefi

Devenir un acteur de l'Agefi