Forbo voit s'envoler sa performance semestrielle

Le chiffre d'affaires du spécialiste des revêtements de surfaces s'est établi à 623,1 millions de francs au premier semestre, tandis que l'Ebit a presque doublé à 82,1 millions.

Keystone
Pour l'ensemble de l'exercice, la direction s'est déclarée "prudemment optimiste", mais a tout de même substantiellement relevé ses attentes.

Le spécialiste des revêtements de surfaces, des colles et des bandes de transport Forbo a vu ses résultats s'envoler au premier semestre, après les pertes essuyées en raison de la pandémie de coronavirus l'année dernière. Optimiste, le groupe table sur une croissance des ventes à deux chiffres pour l'ensemble de l'année.

Le chiffre d'affaires du groupe zougois a accéléré de 14,9% sur un an à 623,1 millions de francs, alors que le résultat d'exploitation (Ebit) a presque doublé à 82,1 millions. La marge afférente s'est envolée de 5,6 points de pourcentage à 13,2%, selon un communiqué publié vendredi.

Le bénéfice net a quant à lui été multiplié par deux à 63,5 millions de francs.

Les chiffres clés dévoilés par Forbo dépassent à tous les niveaux les prévisions des analystes consultés par AWP.

Pour l'ensemble de l'exercice, la direction s'est déclarée "prudemment optimiste", mais a tout de même substantiellement relevé ses attentes. Elle table désormais sur un chiffre d'affaires "pratiquement" en croissance à deux chiffres et un bénéfice net en hausse d'un quart.

En mars, Forbo avait encore indiqué s'attendre à des ventes en croissance en monnaies locales et à un résultat net un peu en hausse, sans plus de précision.

Le directeur financier Andreas Jaeger a souligné s'attendre à une "reprise durable des marchés au second semestre", lors d'une conférence de presse. Les lancements de nouveaux produits devraient soutenir l'évolution positive de l'activité.

Mais le responsable entrevoit aussi de difficultés liés aux coûts d'approvisionnement et des matières premières. M. Jaeger s'attend "à des goulots d'étranglement dans la livraison de matériaux". La hausse des tarifs aura des répercussions plus importantes sur les marges au deuxième semestre.

A la Bourse suisse vers 10h07, les investisseurs appréciaient ces nouvelles et gratifiaient le titre d'une hausse de 1,9% à 1956 francs. L'indice SPI reculait quant à lui de 0,34%. (AWP)

Commentaires