Forbo recule en 2020 mais comble les attentes

Le bénéfice net du groupe zougois a reculé de 23,2% à 106,2 millions l'an dernier.

Keystone
Le groupe propose de verser à ses actionnaires un dividende de 20 francs par action, nettement moins que les 23 francs versés au titre de 2019.

Le spécialiste des revêtements de surfaces, des colles et des bandes de transport Forbo a vu ses principaux chiffres clés reculer l'année dernière sous l'effet de la crise pandémique et d'effets de change négatifs. Le groupe zougois a néanmoins dépassé les prévisions du marché, sauf pour le dividende. Le patron se trouve sur le départ.

Le chiffre d'affaires net, déjà dévoilé en janvier, a été confirmé à 1,12 milliard de francs, en baisse de 12,8% ou de 8,1% hors effets des devises, a indiqué la société établie à Baar jeudi dans un communiqué.

La rentabilité a également été malmenée, le résultat d'exploitation (Ebit) chutant de 22,3% à 137 millions de francs et la marge opérationnelle s'étant contractée de 1,4 point à 12,3%. Le bénéfice net a pour sa part reculé de 23,2% à 106,2 millions.

Le groupe propose de verser à ses actionnaires un dividende de 20 francs par action, nettement moins que les 23 francs versés au titre de 2019 et en dessous du consensus (21,46 francs) pour 2020. Les autres indicateurs ont par contre dépassé les estimations des analystes interrogés par AWP.

Pour la nouvelle année, Forbo reste prudent et anticipe une croissance des ventes en monnaies locales, ainsi que du bénéfice net, sans plus de précision.

Forbo a parallèlement annoncé le départ du directeur général Stephan Bauer, qui cédera en septembre les rênes de l'entreprises à Michael Schumacher. (awp)

Commentaires