Compagnie Financière Tradition accuse un net recul de ses recettes au premier semestre

Le courtier lausannois pointe du doigt la baisse à taux de change constants (tcc) s'élevant à 9,9%.

La normalisation constatée après l'année exceptionnelle connue en 2020 aura un impact négatif sur le résultat du premier semestre, qui reviendra au niveau de 2019, prévient CFT.

Compagnie Financière Tradition (CFT) a subi au 1er semestre un recul de son chiffre d'affaires de 11,9% à 452,0 millions de francs. La baisse à taux de change constants (tcc) s'élève à 9,9%, indique le groupe vendredi, qui pointe du doigt une base de comparaison défavorable.

En 2020, CFT avait enregistré une envolée de l'activité clientèle suite à l'éclatement de la pandémie de coronavirus, qui avait provoqué un pic de volatilité sur les marchés financiers. Le mois de mars avait largement contribué à cette performance extraordinaire, mais également avril, dans une moindre mesure, rappelle le communiqué.

En prenant en compte les apports des coentreprises, les recettes s'inscrivent à 491,0 millions de francs, en baisse de 9,9% à tcc. Principale activité du groupe, l'intermédiation professionnelle (IDB) a vu ses revenus ajustés s'étioler de 9,8%, alors que le courtier grand public japonais Gaitame a accusé une contraction du chiffre d'affaires de 13,8%.

Au deuxième trimestre, le groupe a réalisé un chiffre d'affaires de 213,3 millions de francs, entamé de 9,0% à taux de change constants. Les recettes ajustées accusent un recul de 8,4% à 231,8 millions, dont -8,6% pour l'activité IDB et -2,4% pour Gaitame.

La normalisation constatée après l'année exceptionnelle connue en 2020 aura un impact négatif sur le résultat du premier semestre, qui reviendra au niveau de 2019, prévient CFT. Le niveau d'activité connu en juillet ressort en légère hausse en rythme annuel.

CFT publiera ses indicateurs de rentabilité semestriel le 27 août.(AWP)

Commentaires