Calida ne réussit pas à battre les attentes des analystes

Le résultat net du groupe textile s'est hissé à 12,7 millions de francs, contre une perte nette de 1,8 millions douze mois plus tôt.

Keystone
Les ventes en ligne ont bondi 46,3% et représentent désormais 28,% du chiffre d'affaires.

Le groupe textile Calida a enregistré des résultats en forte progression au premier semestre, mais n'est pas parvenu à battre les attentes des analystes. Pour l'ensemble de l'exercice, la direction signale des incertitudes liées à une nouvelle vague potentielle de la pandémie mais ne livre aucune prévision chiffrée.

Le communiqué paru jeudi montre qu'à taux de change constants le chiffre d'affaires s'est envolé de 30,2% à 153,9 millions de francs, alors que les analystes interrogés par AWP tablaient sur 157,1 millions.

Le résultat d'exploitation ajusté (Ebit) des activités poursuivies s'est établi à 18,8 millions, contre 6,4 millions au premier semestre 2020. Quant au résultat net il s'est hissé à 12,7 millions de francs, contre une perte nette de 1,8 millions douze mois plus tôt.

Les ventes en ligne ont bondi 46,3% et représentent désormais 28,% du chiffre d'affaires. Conjuguées à la restructuration de l'entreprise, elles ont permis d'améliorer la rentabilité de Calida qui dépasse désormais le niveau d'avant la crise, en 2019. Concrètement, à 10,2% , la marge opérationnelle est même supérieure aux 8% fixés il y a longtemps par la direction comme objectif à moyen terme.

Vers 11h50 la nominative Calida s'appréciait de 4,3% à 40,90 francs

Néanmoins, lors d'une conférence de presse de bilan, Sacha Gerber, le directeur financier, n'a pas voulu confirmer que Calida parviendrait à maintenir une marge opérationnelle supérieure à 8% en 2021. Il a également précisé que le boom des ventes en ligne devrait poursuivre sa progression ces prochains mois, malgré la réouverture des surfaces de vente en magasin dans tous les pays.

Désormais 2/3 de l'Ebit au premier semestre

M. Gerber escompte qu'à l'avenir Calida réalise les deux tiers de son Ebit lors du premier semestre. Le groupe indique que grâce à sa base financière solide il dispose d'une bonne marge de manoeuvre pour renforcer son coeur de métier par des acquisitions potentielles. Les activités dans les domaines des sous-vêtements et de la lingerie vont être élargies.

Les analystes de la Banque cantonale de Zurich (ZKB) saluent le dynamisme des marques principales du groupe et la vigueur de ses ventes en ligne. Ils estiment que Calida parviendra à gagner de nouvelles parts de marché dans l'année en cours grâce à la solidité de sa base clients.

A la Bourse, l'action Calida a terminé en hausse de 4,9% à 41,10 francs, dans un SPI en progression de 0,13%. (AWP)

Commentaires