Malgré l'effet Apple, AMS Osram surpasse les attentes de bénéfice au second trimestre

Le bénéfice net ajusté de 84 millions du fabricant de semi-conducteur AMS dépasse largement les prévisions.

Keystone
Le groupe, qui arbore désormais le nom d'AMS Osram, déplore une contraction des revenus de 3% par rapport au premier trimestre 2021.

Désormais renforcé par l'éclairagiste allemand Osram, AMS a vu sa performance opérationnelle s'effondrer en raison de parts de marché perdues dans l'activité où le fabricant autrichien de semi-conducteurs fournit le géant de la tech Apple. La performance au deuxième trimestre reste cependant conforme, voire supérieure aux attentes.

Principale victime de l'"effet Apple", le résultat avant intérêts et impôts (Ebit) a basculé dans le rouge à -144 millions de dollars, indique AMS vendredi. La rentabilité a pâti d'un correctif de valeur attendu dans l'activité biens de consommation en Asie. Cet effet "unique et sans effet sur la trésorerie" s'élève à quelque 182 millions de dollars.

Pour l'analyste de Vontobel, Mark Diethelm, la dépréciation est liée à Apple, l'un des plus importants clients d'AMS, qui fournit à la multinationale américaine des capteurs pour la solution de reconnaissance faciale 3D et l'affichage des iPhones. Dans son communiqué, le groupe autrichien reste vague sur la question et évoque une "révision de la durée de vie utile" de certains "actifs de production en Asie".

Ajusté de cet effet, l'Ebit s'est fixé à 131 million, peu ou prou dans la cible des prévisions des analystes, pour une marge afférente de 9%. Cet indicateur affiche un recul de quelque 24% sur trois mois.

Le groupe autrichien a réalisé un chiffre d'affaires de 1,49 milliard de dollars, conforme aux attentes. En raison de la fusion avec Osram, aucune comparaison avec le deuxième trimestre 2020 n'est possible, rappelle le groupe d'Unterpremstätten. La société, qui arbore désormais le nom d'AMS Osram, déplore une contraction des revenus de 3% par rapport au premier trimestre 2021. Ce recul est imputable à un coup de mou saisonnier.

Le bénéfice net ajusté, de 84 millions de dollars, dépasse largement les prévisions moyennes de 56,0 millions.

Le marché des semi-conducteurs fait toujours face à des goulets d'étranglement dans les chaînes d'approvisionnement. Le secteur automobile souffre de cette pénurie. Pour AMS, cette situation se traduit un carnet de commandes bien fourni dans cette activité, qui contribue à 64% du chiffre d'affaires global pour une marge opérationnelle de 13%.

Les semi-conducteurs dans le segment des biens de consommation ont enregistré une "performance saine", toutefois soumise aux soubresauts saisonniers.

Intégration d'Osram maîtrisée

L'activité d'Osram, regroupée dans le segments Lamps & Systems, a dégagé une performance "très solide", assure AMS, sans toutefois fournir de chiffres dans son communiqué.

Alexander Everke, directeur général d'AMS Osram, confirme les objectifs d'économies et de synergies liés à l'intégration de l'éclairagiste allemand, soit 350 millions de dollars d'ici trois ans.

Le flux de trésorerie disponible a atteint 176 millions ente avril et juin.

Pour le troisième trimestre, les ventes sont attendues dans la fourchette 1,45-1,55 milliard de dollars, tandis que la marge Ebit ajustée devrait se situer entre 8 et 11%.

A 9h48, l'action au porteur AMS cédait 0,2% à 17,435 francs, dans un SLI en recul de 0,45%.(AWP)


Commentaires