Abonnés
Article éditorial

La Suisse résiste au poison de l’inflation 

Les statistiques pour le mois d’octobre laissent entrevoir un renchérissement en passe d’être dompté. Une ténacité qui ne servira à rien si le phénomène continue de ravager les pays voisins. 

La Banque nationale suisse de Thomas Jordan ne veut pas laisser le moindre répit à l'inflation.
Le pic de l’inflation est-il passé? Le renchérissement, qui marquait déjà un tassement en septembre, a confirmé sa décrue en passant de 3,5% en août à 3% en octobre en glissement annuel. C’est encore plus bas que les attentes des marchés qui anticipaient un taux de 3,2% en moyenne. Fort peu d’Etats dans le monde affichent une progression des prix plus faible et il est heureux que la Suisse puisse s’épargner des débats empoisonnés par la récupération politique comme on peut l’observer au sein ...

Vous devez avoir un compte utilisateur pour lire cet article