Contenu sponsorisé

Vendre sa société en deux étapes grâce au Private Equity

Pour le dirigeant qui anticipe la cession de son entreprise, vendre une part minoritaire à une société spécialisée en Private Equity*, avec pour objectif la vente de la totalité à terme, présente de nombreux atouts.

Se laisser le temps de gérer l’aspect émotionnel et les implications sur la sphère privée d’une cession

La vente d’une société est un moment fort pour l’entrepreneur. Le manque de préparation peut entraîner des conditions de vente peu satisfaisantes et une charge affective lourde face à des questions existentielles: un acheteur stratégique va-t-il absorber mon entreprise ? Que vont devenir mes collaborateurs ? Que vais-je faire de mon temps libre ? Placer une part minoritaire auprès d’un partenaire financier spécialisé, permet au dirigeant de garder les rênes tout en anticipant ces enjeux avec l’appui de conseillers avisés. Une telle solution temporaire permet de gagner du temps et de conduire la vente dans les meilleures conditions.

Améliorer l’organisation de la société pour la préparer à une cession pleinement réussie

Les investisseurs en Private Equity ont pu donner l’impression d’avoir une vision exclusivement financière de l’entreprise. “Ce n’est pas le cas de Capital Transmission SA. L’objectif est de développer la société aux côtés du dirigeant en lui apportant une vision et une expertise complémentaires”, comme l’affirme Frédéric Tixier, directeur général. Le chef d’entreprise garde les commandes opérationnelles, pendant que le partenaire financier se concentre sur la préparation de la cession à l’horizon 5 à 8 ans. Le partenaire financier peut proposer des axes d’améliorations d’ordre fonctionnel, juridique et humain, comme la mise en place de reportings analytiques, la structuration du middle management et l’optimisation des performances financières.

Le chef d’entreprise est ainsi accompagné par un partenaire expérimenté lors de cette période clé. L’investisseur en Private Equity peut aussi appuyer le processus de vente qui est long, ce qui permettra au dirigeant de se concentrer sur la conduite des opérations et la valorisation de l’entreprise.

Créer une valeur additionnelle pour le chef d’entreprise

En cédant une partie minoritaire de son capital, l’entrepreneur effectue une première démarche visant à valoriser son patrimoine. L’investisseur s’engagera activement pour revendre sa participation avec une plus-value la plus élevée possible. Cette création de valeur bénéficiera avant tout au dirigeant qui demeure l’actionnaire majoritaire. C’est un partenariat “gagnant-gagnant”.

En cédant ses parts en deux étapes, le chef d’entreprise peut ainsi obtenir de meilleures conditions de vente de son entreprise, préparer sa transition opérationnelle et diversifier son patrimoine en déconcentrant ses risques financiers.

Présente à Genève et Zurich, Capital Transmission SA, filiale à 100% de la Banque Cantonale de Genève, est spécialisée dans le Private Equity. Son équipe de spécialistes assiste les dirigeants qui ont des projets de transmission, quel que soit le secteur d’activité.

*Investissement en fonds propres dans des entreprises non cotées en bourse.

Plus d’informations ?

058 211 21 42

info@capitaltransmission.ch

Rejoignez-nous sur capitaltransmission.ch

Capital Transmission SA

Quai de l’Ile 17 

1204 Genève

Lintheschergasse 19 

8001 Zurich

Commentaires

Les articles suivants pourraient aussi vous intéresser