Article contributeur

Penser la formation autrement

La pandémie a révélé l’inefficacité des pratiques et parfois des théories pédagogiques. Par Xavier Comtesse

Keystone
A l’école 42 (Lausanne) on y apprend le code (informatique), elle fait partie d’un réseau présent dans 20 pays et suivi par plus de 10.000 apprenants.

La pandémie aura révélé beaucoup de dysfonctionnements systémiques dans nos sociétés évoluées: on pense d’abord au système de santé mais la formation a aussi montré des lacunes.

La classe, les cours, le prof, l’école, les cahiers, les devoirs, les examens, les notes, les diplômes..., tout était orchestré autour du rapport enseignant/apprenant, sachant/ignorant.

Mais la cause est entendue, la pandémie a révélé l’inefficacité des pratiques et parfois des théories pédagogiques. Un immense travail de refonte, de transformation est désormais nécessaire.

Sans doute, il faudrait regarder en dehors du système institutionnel pour y parvenir. Prenons deux exemples pour appuyer ce point de vue: l’Ecole 42 à Lausanne et la Swiss Smart Factory à Bienne.

Deux exemples sans diplôme, deux exemples sans prof.

La Swiss Smart Factory est un bac à sable, un lieu d’expérimentation. Physiquement, c’est une très grande halle. Haute, large et profonde dans laquelle sont rassemblées, assemblées les machines-outils du futur. Cobot, IoT et IA sont les nouveaux concepts testés en grandeur nature par justement les apprenants.

Tout le monde est apprenant. Pas de prof! Innovateurs, chercheurs et entrepreneurs se côtoient autour de projets. Il s’agit de maîtriser l’usine du futur qui se construit devant leurs yeux. Tout le monde cherche, tout le monde trouve. Il n’y a plus de hiérarchie dans la connaissance. Faire et savoir se confondent. Une nouvelle pédagogie de la découverte se crée. Pas de prof. Pire encore, pas de diplôme. On sait ou on ne sait pas. Il n’y a pas besoin de vérifier. C’est «clair et net».

Faire et savoir se confondent. Une nouvelle pédagogie de la découverte se crée.

A l’Ecole 42 (Lausanne) on y apprend le code (informatique), elle fait partie d’un réseau présent dans 20 pays et suivi par plus de 10.000 apprenants. Pas de classe, pas d’horaire, gratuit et sans diplôme. Sa publicité en dit long sur son projet: « Ici, tu apprends d’une manière différente, en développant de vrais projets en équipe, sur la base d’un cursus « gamifié » où tu gagneras des points qui te permettent de monter de niveau. L’école n’a pas de profs, se déroule en présentiel, elle est gratuite et t’offre une formation complète pour faire face aux enjeux du numérique. 

Que demander de plus? Aucun prérequis à l’entrée. Il faut juste avoir 18 ans et réussir le test d’admission en ligne, puis les quatre semaines de formation intensive nommée Piscine

Il ne vous reste plus qu’à sauter dans l’eau de l’avenir.

Commentaires

Xavier Comtesse

Mathématicien et membre du Think Tank CODE_IA