Abonnés
Article contributeur

Les partenaires sociaux au chevet des apprentis

Marco Taddei
Le coronavirus n’épargne personne. Employés, employeurs, indépendants, tous les acteurs du monde du travail sont touchés. Mais ce sont les apprentis qui risquent de payer le plus lourd tribut à la crise. La formation duale, qui allie savoir théorique et expérience pratique, subit de plein fouet le ralentissement brutal de l’économie et la fermeture des écoles professionnelles. Dans ce contexte déjà difficile, les apprentis doivent faire face à l’incertitude sur la tenue de leurs examens de...

Vous devez avoir un compte utilisateur pour lire cet article