Article contributeur

Les ETF au service, ou pas, du développement durable

Les fonds négociés en Bourse labellisés durables ont le vent en poupe. Deux professeurs ont analysé l’impact socio-économique et environnemental des ETF durables en Europe. Par Virgile Perret

«Les ETF européens durables contribuent à la réalisation des objectifs de développement durable.»

Le marché des fonds cotés en Bourse – des fonds de placement qui reproduisent le plus fidèlement possible la composition d’un indice – connaît un essor important depuis plusieurs années dans le monde. En Europe, la gestion indicielle tire une partie de son succès des approches ESG (environnement, social et gouvernance).

Selon le baromètre des ETF durables en Europe de BNP Paribas Asset Management, les ETF labellisés durables représentent 16% de l’ensemble des ETF, un pourcentage qui devrait continuer à croître dans les prochaines années pour atteindre entre 684 milliards et 906 milliards d’euros d’ici 2025, selon un rapport de PWC.

Il y a trois raisons pour lesquelles les ETF durables sont considérés comme ayant le potentiel de devenir l’aiguillon du développement durable. Premièrement, les ETF sont des instruments financiers à faible coût, principalement passifs, qui offrent aux investisseurs différentes façons de se concentrer sur des secteurs spécifiques, des pays ou des groupes de pays.

Deuxièmement, les ETF durables comprennent un nombre croissant d’ETF ciblant explicitement les sujets ESG et sélectionnant souvent leurs actifs sous-jacents en fonction de critères de durabilité, tels que les principes du Pacte mondial des Nations unies et les Principes pour l’investissement responsable (PRI) soutenus par l'Onu.

La performance financière à long terme est corrélée à une performance ESG supérieure, estiment de plus en plus les institutionnels
Virgile Perret

Troisièmement, le plus grand groupe d’investisseurs dans les ETF ESG est constitué d’institutionnels, allant des fonds souverains et des fonds de pension aux sociétés d’investissement de niche. Ces investisseurs disposent de fonds importants et semblent de plus en plus convaincus que la performance financière à long terme est corrélée à une performance ESG supérieure.

Quel bilan peut-on tirer à ce jour de l’impact des ETF durables? Dans leur ouvrage «Sustainable Investing. Socio-Economic Impacts of Exchange-Traded Funds» (à paraître début 2023), les professeurs Adam Marszk et Ewa Lechman ont mené une vaste étude empirique sur les impacts socio-économiques et environnementaux des ETF durables en Europe, notamment afin de déterminer si ces produits financiers contribuent aux objectifs de développement durable (ODD).

Leur analyse indique que les ETF européens durables contribuent à la réalisation des objectifs de développement durable, notamment en ce qui concerne les ODD 1 (mettre fin à toutes les formes de pauvreté), 8 (travail décent et croissance économique) et 9 (industrie, innovation et infrastructures). Au niveau de l’environnement, les auteurs concluent que les ETF européens durables ont un impact positif par le biais de certains mécanismes indirects et peuvent en ce sens être considérés comme une contribution aux objectifs des politiques européennes en matière d’environnement (y compris le plan d’action de l’UE et le Green Deal européen).

Si cette étude tend à corroborer l’idée d’un lien positif entre les ETF ESG et le développement durable, elle soulève néanmoins de nombreuses questions concernant les défis auxquels les ETF ESG sont confrontés pour contribuer au développement durable, notamment le manque de cohérence dans les normes et les données, les déséquilibres régionaux et la couverture limitée des ODD.

Note: les travaux scientifiques dont est tiré cet article seront présentés à Building Bridges le 5 octobre à 9h, salle D, lors d'une session organisée par l’Observatoire de la Finance.

Commentaires

Virgile Perret

Observatoire de la finance Project Manager

Les articles suivants pourraient aussi vous intéresser