Abonnés
Article contributeur

Le fléau des taux très faibles

La couverture du risque de brusque hausse des taux devient assez coûteuse lorsque les taux sont carrément négatifs.

Dans la zone euro, au Danemark et en Suisse, les taux d’intérêt négatifs sont devenus le nouvel outil des banquiers centraux, avec à la clé quelques bizarreries. A un moment donné cette année, la courbe des rendements en Suisse a basculé en territoire négatif pour les échéances comprises entre 0 et 16 ans.L’Allemagne a émis un emprunt à cinq ans assorti de coupons nuls, qui a été sursouscrit. Cela signifie que certains investisseurs sont prêts à payer l’Etat allemand pour qu’il conserve leur ...

Vous devez avoir un compte utilisateur pour lire cet article