Abonnés
Article contributeur

Le chantage climatique commence à bien faire

Sophie Paschoud
L’urgence climatique sert de prétexte à des propositions excessives, dont le rapport avec l’écologie ne saute par ailleurs pas toujours aux yeux. Depuis la Greta-mania et les manifestations de jeunes, les termes «urgence climatique» sont sur toutes les lèvres. Si vous les tapez sur Google, on vous annonce environ 1.160.000 résultats. Les Etats – et, en Suisse, les cantons, voire certaines communes – déclarent, proclament, décrètent l’urgence climatique les uns après les autres. Le Parlement ...

Vous devez avoir un compte utilisateur pour lire cet article