Le «best of» de l'éco-finance en VO

Novembre 2021. Une sélection de quatre livres «coups de cœur» proposée par la librairie Payot.

Speed & Scale

John Doerr

Penguin

448 pages – 26,90 francs


John Doerr revient avec un nouvel essai qui pourrait bien changer quelque chose dans le monde. Speed & Scale est en effet une proposition pour tenter de résoudre la crise climatique globale qui menace plus que jamais. En utilisant une théorie type OKR et, surtout, sa grande expérience de la finance et de l’économie, Doerr nous guide au travers des possibles, des coûts et des prédictions. Ni activiste ni philosophique, le texte se concentre avant tout sur les faits, et sur les stratégies économiques qui pourraient nous permettre de réparer ce qui a été dégradé. Pour asseoir ses hypothèses, l’auteur-entrepreneur s’appuie sur de nombreux graphiques, tableaux et interviews de grands noms (Jeff Bezos ou Bill Gates), par le biais d’une mise en page aussi originale et dynamique que le propos qu’elle contient. Un essai essentiel, et surtout urgent. (A.-S. S.)

Tim Jackson

Post Growth: Life After Capitalism

Polity Press

256 pages – 26,50 francs


Et si nous étions capables d’imaginer un monde sorti du capitalisme? Un monde dans lequel la course effrénée au profit céderait la place à une recherche de sens et d’équilibre, où le respect de l’environnement et d’autrui serait plus important que l’accumulation d’avoirs ou la croissance infinie d’une entreprise abstraite… À travers une remise en contexte historique et un éventail d’exemples tirés d’histoires vraies, le tout teinté d’une certaine poésie, l’économiste anglais Tim Jackson nous montre pourquoi et comment un monde post-capitalisme est possible. La richesse de la documentation, allant de l’économie à l’histoire, du bouddhisme à la psychologie et aux finances, nous offre un livre à la fois agréable à lire et source de réflexion profonde sur notre humanité. Un texte bref, mais indispensable pour notre époque. (Z. D.)

Where We Work

An Bogaerts

Lannoo

240 pages – 52,90 francs


Le télétravail a mis en évidence le sens premier de l’expression home-office: la nécessité, quels que soient le logement et le mode de vie, de créer un coin-travail. Ou d’organiser sérieusement son bureau, qui aura révélé son côté « amateur » le jour où il a fallu en faire une antenne efficace de l’entreprise. Comme la chose semble appelée à durer, autant ne pas s’engluer dans le provisoire et l’impensé: telle est la théorie de la journaliste life style néerlandaise An Bogaerts, qui voit des bureaux partout! Certes élégant et design, son ouvrage débordant de propositions ne se limite cependant pas aux appartements cossus, mais propose idées et réflexions pour toutes les situations (dans la cuisine? même pas peur!), adaptables concrètement, mais aussi sur le plan philosophique – un plan de travail, en quelque sorte… (J.M.B.)

Capitalism, Alone: The Future of the System That Rules the World

Branko Milanović

Harvard UP

287 pages – 28,90 francs


Pour la première fois dans l’histoire de l’humanité, le monde est dominé par un seul système économique: le capitalisme. Du féodalisme jusqu’au communisme, aucun système n’avait jusqu’alors réussi à s’imposer de manière aussi uniforme. L’économiste serbo-américain Branko Milanović en identifie les deux types dominants, capitalisme méritocratique libéral et capitalisme politique, dont il expose les origines et les succès. Tout en reconnaissant les défauts de ce système, il questionne les manières de l’améliorer afin que nos sociétés en retirent plus de bénéfices que de nuisances. Sans tomber dans l’académisme, Milanović offre une approche économico-éthique du capitalisme, et des pistes positives pour remédier à ses travers, dont les inégalités. Un essai dense et intéressant, ni moralisateur ni manichéen! (Z. D.)

Commentaires

Les articles suivants pourraient aussi vous intéresser