Article contributeur

Eau, blé, verre, et puces si entente

Le cul de sac des marchés rend invisibles les perspectives, le pilotage automatique devient risqué et les instruments sont affolés. Qui pilote l’avion économique?

Pécub

Si tu as de l’eau, tu as du blé. Si tu n’as pas de blé, tu n’as pas de verre. Si tu n’as pas de verre, tu n’as pas de fenêtres. Et si tu n’as pas de fenêtres, c’est le mur. Sans le verre, pas d’immobilier, le bâtiment se met à l’arrêt spontané.

Le cul de sac des marchés rend invisibles les perspectives, le pilotage automatique devient risqué et les instruments sont affolés. Qui pilote l’avion économique? La Chine, Biden, Poutine, la pluie, Madame Soleil, le Covid, le sentiment d’impuissance, les capacités de nuisance, la balistique atomique, le Rhône à sec, les puces électroniques de Taïwan, les fabricants de verre? Faites votre plan de vol.

Les lendemains de l’humanité, eau, blé, verre et puces, au moment de vérité, qui aura le cœur, l’audace et le courage de sauter par la fenêtre? Arnold von Winkelried! Les livres d’histoire nous le confirment.

Ouf, le monde des puces, du verre, de l’eau et du blé est sauvé. Les prix vont monter. Allons vite faire notre marché.

Commentaires

Les articles suivants pourraient aussi vous intéresser