Article contributeur

Berne entrouvre la cage aux oiseaux

Les réchauffements épidémiques et cyber-sécuritaires de l’instant perpétuel ont appuyé sur la touche «mode survie». Aucun retour en arrière, aucun pas en avant. L’immobilisme est établi.

Pécub
L’humanité se fige en attendant soit un miracle, soit une catastrophe.

La politique de sécurité des entreprise zéro risque ne tolère aucune initiative des Archimède de service. Les réchauffements épidémiques et cyber-sécuritaires de l’instant perpétuel ont appuyé sur la touche « mode survie ». Aucun retour en arrière, aucun pas en avant. L’immobilisme est établi. L’humanité se fige en attendant soit un miracle, soit une catastrophe. Le spectacle se passe à la télé. Un semblant de qualité de vie, on voit les yeux au-dessus du masque, la guerre Chine-USA n’a pas encore été déclarée, la mortalité COVID n’a pas encore atteint les chiffres de la grippe espagnole, Charlemagne repense l’école. La recherche et le développement marchandent les maigres ressources éventuellement à disposition. La créativité se justifier en errances rhétoriques. Les sophistes ont ciblé leurs victimes, Platon se limite à la cour de récréation, Einstein le Bernois reglandouille ses relativités, Henri Dunand reprend du service. Le Momentum Suisse prend ses responsabilités et allège un peu les règles. Enfin.

Commentaires

Les articles suivants pourraient aussi vous intéresser