WEF22: Olaf Scholz est «convaincu» que Poutine ne gagnera pas la guerre en Ukraine

Le chancelier allemand Olaf Scholz est "convaincu" que le président russe Vladimir Poutine "ne gagnera pas la guerre". Jeudi devant le Forum économique mondial (WEF), il a dénoncé l'"impérialisme" de Moscou.

Keystone
Selon le chancelier allemand, le président russe acceptera de négocier lorsqu'il "comprendra qu'il ne peut briser les lignes ukrainiennes".

"Nous ne pouvons pas permettre au président Poutine de gagner la guerre", a affirmé le président du G7 au Davos (GR). "La paix ne sera pas dictée", a-t-il également ajouté.

Selon le chancelier allemand, le président russe acceptera de négocier lorsqu'il "comprendra qu'il ne peut briser les lignes ukrainiennes". Or, ses troupes n'avancent pas. Et d'estimer que la sécurité internationale est à un moment important par rapport à la situation de l'après-Seconde Guerre mondiale.

Ciblé par certains de ses alliés et par l'Ukraine pour ne pas oeuvrer suffisamment pour aider Kiev, M. Scholz a rappelé que son gouvernement avait décidé de livrer des armes lourdes. Il ne s'est toutefois pas exprimé directement sur les demandes ukrainiennes de chars. De nombreux acteurs de ce pays ont affirmé à Davos ne pas comprendre l'attitude allemande.

Face à la dépendance sur le gaz russe, le chancelier allemand a répété que Berlin souhaite pouvoir ne plus devoir recourir à cet approvisionnement d'ici la fin de l'année. M. Scholz a aussi mis en garde contre une hégémonie de la Chine en Asie. (ATS)

Commentaires