Abonnés

Washington édicte de nouvelles sanctions autour du pétrole iranien

Alors que les pourparlers entre les Etats-Unis et l'Iran ne donnent rien, le secrétariat d'Etat américain cible cette fois des entreprises transportant de l'or noir.

KEYSTONE
Le Département du Trésor fait, pour sa part, état de sanctions économiques à l'encontre de quatre entreprises «utilisées par l'Iranian Gulf Petrochemical Industry Commercial, l'un des plus grands courtiers pétrochimiques du pays».
Les Etats-Unis ont annoncé lundi de nouvelles sanctions pour empêcher l'Iran de vendre son pétrole. Ils ciblent cette fois des entreprises qui en transportent, dans un contexte d'échec depuis des mois des pourparlers entre les deux pays.Ces sanctions visent «six entités facilitant les transactions illicites liées au pétrole iranien ainsi qu'aux produits pétroliers et pétrochimiques, principales sources de revenus du gouvernement iranien», indique le secrétaire d'Etat américain Antony Blinken ...

Vous devez avoir un compte utilisateur pour lire cet article