Abonnés

Tout dépendra de l’attitude russe

Syrie. Le système anti-aérien S 300 fourni par la Russie peut causer de lourdes pertes aux Américains. Analyse d’un expert lausannois.

Bernard Wicht enseigne l’introduction à la stratégie à l’Institut d’études politiques et internationales de l’Université de Lausanne où il est privat-docent. En 1999, il avait déjà publié L’OTAN attaque où il analysait les armes utilisées par les Occidentaux et la riposte très limitée des Serbes. A l’époque, Milosevic avait renoncé à acquérir le système anti-aérien S 300 qui lui aurait permis de faire face aux bombardements. En Syrie également, ce sont les S 300 qui feront, ou ne feront pas, ...

Vous devez avoir un compte utilisateur pour lire cet article