Abonnés

Suppression de la valeur locative: un projet de loi qui ne profite ni aux propriétaires ni aux locataires

Selon l’Union suisse des professionnels de l’immobilier, la réforme du Parlement sur le logement n’incite pas à investir dans l’immobilier et risque de pénaliser le secteur de la construction.

Keystone
Ces derniers mois, le prix des maisons individuelles a pris l'ascenseur.
Abolir la valeur locative pour encourager l’accès à la propriété. C’est l’un des buts d’une initiative parlementaire acceptée mardi par le Conseil des Etats. S’il se dit favorable à cette suppression, Frédéric Dovat doute que le projet atteigne véritablement son objectif. Pour le secrétaire général de l’Union suisse des professionnels de l’immobilier (Uspi Suisse), le prix à payer pour cette abolition s’avère en effet trop élevé. Il fait référence à la fin de certaines déductions fiscales, ce...

Vous devez avoir un compte utilisateur pour lire cet article