Les Romands et les jeunes restent réticents à vouloir se faire vacciner

Moins d'un quart des personnes sondées en Suisse romande veulent être vaccinées.

Keystone
Plus de la moitié des adultes de Suisse souhaitent "certainement" ou "plutôt" se faire vacciner.

Plus de la moitié des adultes de Suisse (56%) souhaitent "certainement" ou "plutôt" se faire vacciner, selon un sondage publié par le Blick samedi. Les Romands et les jeunes sont les plus critiques à l'égard de la vaccination.

Parmi les 18-34 ans, 48 % répondent vouloir "certainement" ou "plutôt" se faire vacciner, selon l'enquête réalisée par l'institut de sondage Link, qui a interrogé 1172 personnes début mars. Ce taux grimpe à 55% chez les 35-50 ans et à 73% chez les personnes âgées de 51 à 79 ans.

Des différences se dessinent entre les régions linguistiques. Moins d'un quart des personnes (23%) sondées en Suisse romande veulent être vaccinées. Contre 41% au Tessin et 43% en Suisse alémanique.

La majorité de la population est favorable à la stratégie de la campagne de vaccination selon laquelle les patients à risques très âgés doivent y avoir accès en premier. L'idée de rendre la vaccination obligatoire pour le personnel soignant est moins bien accueillie: 48% n'en veulent pas. Mais 38% y sont favorables.

Les jeunes se font davantage tester

Sur le plan des tests, le sondage révèle que 45% des 18-34 ont déjà été testés pour le Covid-19 au moins une fois. Cette part baisse à 40% chez les 35-50 ans et à 30% chez les 51-79 ans.

Au sujet d'un futur retour à une vie normale, seule environ une personne sur trois peut imaginer que ce soit possible avant l'automne. La moitié des répondants en doutent. (ats)

Commentaires

Les articles suivants pourraient aussi vous intéresser