Abonnés

Marius Brülhart: «Le monde politique n’a pas touché aux prix du marché» 

Pour le professeur d’économie politique, le Conseil national est parvenu à maintenir l’équilibre entre libre formation des prix, valeur de signal de l’inflation et soutien aux ménages les plus vulnérables.

KEYSTONE
Le Conseil fédéral annoncera mardi prochain le montant des primes maladie de 2023. Elles sont attendues en forte hausse.
Le professeur d’économie politique à HEC Lausanne, Marius Brülhart, considère que le Conseil national a agi dans la bonne direction mercredi pour soutenir le pouvoir d’achat. Pour lui, l’inflation a valeur de signal. La hausse des prix permet en effet des réductions de consommation, notamment énergétique. Il approuve donc le refus par le Parlement de diminuer les taxes sur l’essence. Les élus de la Chambre basse ont accepté de justesse une augmentation des subsides fédéraux pour les primes ma...

Vous devez avoir un compte utilisateur pour lire cet article