Abonnés

L’Usam attend du Conseil fédéral une réduction rapide de la durée des quarantaines

Afin d’éviter ce que le président de l’Usam Fabio Regazzi appelle un «lockdown masqué», la faîtière espère une réduction de la durée des quarantaines, comme l’a également demandé Economiesuisse.

Keystone
Fabio Regazzi, président de l'Usam, constate également au sein de sa propre entreprise un nombre de travailleurs absents, qui pourrait devenir problématique.
Face à un phénomène d’absentéisme qui ne cesse de s’amplifier, le président de l’Union suisse des arts et métiers (Usam), Fabio Regazzi, demande qu’un assouplissement des mesures de quarantaine soit rapidement pris par le Conseil fédéral, si la Suisse ne veut pas être victime d’un «lockdown masqué». «Certes, une fermeture n’est pas formellement déclarée, mais si les entreprises n’ont plus suffisamment de personnels qualifiés à disposition, les conséquences seront similaires», craint le Tessin...

Vous devez avoir un compte utilisateur pour lire cet article