Abonnés

Les risques que peut entraîner un retard dans la mise en œuvre de l’imposition minimale des multinationales 

Pour Economiesuisse, le temps presse pour éviter que des recettes fiscales ne quittent la Suisse.

KEYSTONE
Le ministre des Finances, Ueli Maurer, propose au Parlement fédéral une nouvelle imposition.
Suggérer un nouvel impôt fédéral tout en cherchant à ne pas froisser les cantons: le gouvernement s’est ainsi adonné jeudi à un véritable exercice d’équilibriste. Pour respecter la nouvelle taxation mondiale des multinationales, le ministre des Finances, Ueli Maurer, propose au Parlement fédéral une nouvelle imposition. La réforme fiscale de l’OCDE et du G20 prévoit en effet de taxer les bénéfices sur les grandes entreprises à hauteur de 15%. Sont concernées les sociétés réalisant au moins 75...

Vous devez avoir un compte utilisateur pour lire cet article