Abonnés

Le trust suisse alourdit la facture d’impôts

La fiscalité du trust swiss made reste pour l’instant défavorable aux entreprises et aux privés. L’impact de ce nouveau produit sur le PIB s’avère plutôt modeste.

Keystone
Un trust suisse ne devrait devenir intéressant qu’à partir d'un patrimoine placé de 2 à 3 millions de francs environ.
Un trust helvétique pourrait voir le jour ces prochaines années. Le Conseil fédéral a récemment proposé aux cantons et aux secteurs concernés de modifier plusieurs lois pour instituer ce nouvel instrument, très prisé des pays anglo-saxons. Objectif? Mettre en place un moyen supplémentaire de gestion du patrimoine des privés et des entreprises. La Suisse reconnaît déjà les trusts étrangers. «Ces derniers sont toutefois soumis à la loi d’un autre pays, ce qui s’avère compliqué et coûteux. ...

Vous devez avoir un compte utilisateur pour lire cet article