Abonnés

Le National veut assurer l’approvisionnement des medtech suisses

Craignant un risque de pénurie en raison de la discorde politique avec l’UE, les députés ont approuvé mercredi la mise sur le marché de dispositifs médicaux soumis à une certification non-européenne.

Keystone
Tributaire des pays étrangers, la Suisse n'accepte, sauf exceptions, que les dispositifs médicaux marqués CE ou MD, conformément au système de réglementation de l'Union européenne (UE).
La Suisse pourrait bientôt importer des seringues, simulateurs cardiaques et implants orthopédiques en provenance de pays extra-européens à plus large échelle. Le Conseil national a validé mercredi un changement de loi au sujet des dispositifs médicaux par 109 oui et 77 non. La Chambre haute du Parlement doit encore se prononcer. Elle le fera au plus tôt cet été. Si elle suit cette direction, il sera, par exemple, plus facile d’obtenir des produits medtech certifiés par la Food and Drug Admin...

Vous devez avoir un compte utilisateur pour lire cet article